Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

ASNL : Julien Cétout en garde à vue, le club "le libère de ses obligations"

vendredi 3 mars 2017 à 8:39 - Mis à jour le vendredi 3 mars 2017 à 11:04 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Julien Cétout a été placé en garde à vue jeudi soir à Frouard, interpellé dans une affaire de violences conjugales présumées. L' AS Nancy Lorraine "libère le joueur de ses obligations" pour le laisser préparer sa défense.

Julien Cétout a été placé en garde à vue pour violences conjugales
Julien Cétout a été placé en garde à vue pour violences conjugales © Maxppp - Alexandre MARCHI

Nuit agitée pour le footballeur Julien Cétout. Le milieu de terrain de l'AS Nancy Lorraine a passé la nuit en garde à vue à la gendarmerie de Frouard, en Meurthe-et-Moselle. Le joueur, agé de 29 ans, a été interpellé et interrogé pour une affaire de violences conjugales présumées. Il n'était pas présent à l'entraînement ce lundi matin.

Le club "attristé"

L'entraîneur nancéien Pablo Correa n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet renvoyant vers un communiqué à venir par le club. Un communiqué écrit transmis peu avant 11 heures ce vendredi matin. Le club se dit "attristé des événements survenus jeudi soir qui ont conduit à la garde à vue de Julien Cétout" . La direction du club prend également une décision :

Le club libère le joueur de ses obligations professionnelles afin qu'il puisse répondre de ses actes devant les autorités compétentes et se réserve le droit de prendre une décision disciplinaire après les conclusions de l'enquête."