Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Assassinat dans les Landes : l'incompréhension à Orthez, où les deux adolescents étaient scolarisés

Après la mise en examen de deux élèves du lycée privé d'Orthez pour "assassinat" et "complicité d'assassinat", la ville béarnaise est sous le choc. Les deux jeunes sont désormais poursuivis pour l'assassinat d'un adolescent samedi 1er février à Yzosse, dans les Landes.

Le lycée Jeanne d'Arc est situé dans le centre d'Orthez.
Le lycée Jeanne d'Arc est situé dans le centre d'Orthez. © Radio France - Suzanne Shojaei

"C'est inimaginable, impensable." Marie a du mal à trouver ses mots. Ce mercredi midi, l'Orthézienne est venue chercher sa petite-fille au collège privé, situé juste en face du lycée privé. La commune béarnaise a appris en début de semaine que les deux adolescents poursuivis pour le meurtre d'un jeune Landais étaient scolarisés au lycée Jeanne d'Arc. Il s'agit d'un adolescent de 16 ans, mis en examen pour "assassinat" et de sa petite-amie, du même âge, poursuivie pour "complicité d'assassinat". 

C'est difficile pour l'établissement              
— Marie, grand-mère d'une élève

"Je me mets à la place de ces enfants et de leurs parents." - Réactions d'Orthéziens

Pour certains habitants, l'évènement reste incompréhensible. "C'est un comportement individuel, réagit un Orthézien, et on n'y peut rien. Le lycée est un très bon établissement."

Une cellule d'écoute psychologique est en place au lycée, pour recevoir les élèves qui en ressentent le besoin. La direction de l'établissement n'a pas souhaité s'exprimer

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu