Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre

Assassinat de la coiffeuse de Saint-Martin-d'Ablois : Sylvain Dromard et Murielle Bonin rejugés en appel

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne
Reims, France

Condamnés respectivement à 30 ans et 18 ans de réclusion criminelle, Sylvain Dromard et son ancienne maîtresse Murielle Bonin sont jugés en appel à Troyes à partir de ce lundi pour l'assassinat de Laurence Dromard, la coiffeuse de Saint-Martin-d'Ablois, en juillet 2010.

Les deux ex amants se retrouvent sur le banc des accusés ce lundi.
Les deux ex amants se retrouvent sur le banc des accusés ce lundi. © Radio France - Sophie Constanzer

Le procès en appel de Sylvain Dromard et Murielle Bonin débute ce lundi 11 septembre devant la Cour d'assises de Troyes. Sylvain Dromard est accusé d'avoir assassiné son épouse, la coiffeuse de Saint-Martin-d'Ablois dans la Marne, le 15 juillet 2010 à coups de batte de baseball. Son ancienne maîtresse Murielle Bonin est accusée de complicité d'assassinat. Lors du premier procès en juin 2016, Sylvain Dromard avait été reconnu coupable et condamné à 30 ans de réclusion criminelle, tandis que son ex-maîtresse Murielle Bonin avait écopé de 18 ans de réclusion. En première instance, c'est ainsi la thèse d'un crime passionnel qui l'avait emporté devant la Cour d'assises de la Marne.

Le procès doit durer 8 jours à Troyes, le verdict est attendu le 20 septembre

Le procès en appel de Sylvain Dromard et Murielle Bonin doit durer jusqu'au 20 septembre devant la Cour d'assises de Troyes, et une fois de plus ce devrait être un procès hors norme. En première instance, pas moins de 10 experts avaient défilé à la barre. Sylvain Dromard a toujours nié les faits et il prétend depuis le début de cette affaire que c'est un cambriolage qui a mal tourné : une thèse très vite mise à mal en juin 2016. Le 15 juillet 2010 peu après 22 h, il retrouve son épouse Laurence allongée sur le sol de la cuisine, agonisante dans une marre de sang, avant d'appeler les secours.

Sylvain Dromard a clamé son innocence jusqu'au bout devant ses deux filles lors du premier procès mais sans convaincre les jurés. Et cette fois encore, il faudra expliquer l'absence d'effraction constatée par les gendarmes, pourquoi les voisins n'ont pas entendu de cris alors que les fenêtres étaient grandes ouvertes ce soir d'été 2010, et pourquoi aucune trace de sang n'a été retrouvée sur le visage de Sylvain Dromard alors qu'il prétend avoir fait du bouche à bouche à son épouse pour la ranimer.

Les deux anciens amants sont tombés tous les deux

Sylvain Dromard, décrit comme "insensible" et "méthodique" par certains experts, a donc été reconnu coupable d'avoir porté les 9 coups de batte de baseball qui ont été fatals à son épouse. De son côté, Murielle Bonin a acheté l'arme du crime, mais si elle nie toute implication dans l'assassinat, c'est bien leur passion décrite comme ravageuse qui est au coeur du procès. Deux amants prêts à tout pour conserver leur relation : voilà la thèse défendue par l'avocate générale lors du premier procès en juin 2016. Et qui avait visiblement convaincue les jurés de la Cour d'assises de la Marne. Le procès en appel débute ce lundi à Troyes à 14 h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess