Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Série de meurtres en Drôme, en Ardèche et en Alsace

Assassinats en Drôme, en Ardèche et en Alsace : les enquêtes sont désormais regroupées

Ce mercredi, l'ensemble des enquêtes qui visent Gabriel Fortin après son périple meurtrier fin janvier en Drôme, en Ardèche et en Alsace ont été regroupées entre les mains de deux juges d'instruction de Valence.

L'interpellation de Gabriel Fortin a eu lieu sur le pont Mistral à Valence le 28 janvier après un double assassinat à Valence et à Guilherand-Granges.
L'interpellation de Gabriel Fortin a eu lieu sur le pont Mistral à Valence le 28 janvier après un double assassinat à Valence et à Guilherand-Granges. © Radio France - Willy Moreau

Les enquêtes sur le double assassinat en Drôme et en Ardèche ainsi que l'assassinat et la tentative d'assassinat en Alsace fin janvier sont désormais regroupées.

Les liens confirmés entre les affaires de Drôme, d'Ardèche et d'Alsace

Le 28 janvier, Gabriel Fortin se présente à l'agence Pôle emploi de Valence vers 8h30 et tue, d'un coup de feu, Patricia Pasquion, responsable d'équipe de 54 ans. Le meurtrier présumé se rend alors chez Faun, à Guilherand-Granges en Ardèche et tire mortellement sur Géraldine Caclin, DRH de 51 ans. 

Très vite, le lien avec des faits commis en Alsace a été soulevé. Le 26 janvier, Estelle Luce, DRH au sein de l'entreprise Knauf à Wolfgantzen, dans le Haut-Rhin, a été mortellement touchée par arme à feu sur le parking de la société. Le même jour, à Wattwiller, un autre DRH a été agressé chez lui par un homme qui a tenté de lui tirer dessus. Il a reconnu par la suite le visage de Gabriel Fortin. Avec Estelle Luce, ils ont travaillé dans une société à Chartres en 2006 et avaient licencié le meurtrier présumé. 

Les enquêteurs ont mis au jour plusieurs éléments troublants sur l'implication de Gabriel Fortin pour ces faits dans le Haut-Rhin, indique le parquet de Valence. Les deux DRH alsaciens ont été victimes depuis 2009 de "faux profils sur les réseaux sociaux". Après investigation numérique, le nom de Gabriel Fortin, Nancéen de 46 ans, est remonté dans les connexions. 

Au moment de l'agression du DRH à Wattwiller, indique toujours le parquet de Valence, une paire de lunettes et un masque chirurgical ont été laissés par l'agresseur. L'ADN correspond à celui de Gabriel Fortin. Enfin l'arme utilisée pour tuer Estelle Luce est la même que celle retrouvée au moment de l'interpellation du meurtrier présumé sur le pont Mistral à Valence. Sa voiture rouge, de marque japonaise, avait aussi été repérée par des témoins. 

Les parquets de Colmar et de Mulhouse ont donc décidé de se dessaisir au profit du parquet de Valence ce mercredi 26 mai. Les enquêtes sur les quatre faits ont été confiées à deux juges d'instruction de Valence. L'auteur présumé refuse toujours de s'expliquer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess