Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Assises d'Indre-et-Loire : première journée d'un procès pour tentative d'homicide volontaire

-
Par , France Bleu Touraine

La première journée d'audience du procès de Claude X, accusé de tentative d'homicide volontaire sur la personne de son ex-épouse a débuté ce jeudi aux Assises d'Indre-et-Loire. Le 29 novembre 2016, à Luzillé, il l'avait grièvement blessée par un tir de fusil de chasse.Elle avait échappé à la mort.

Ce vendredi ont lieu le réquisitoire et les plaidoiries de ce procès. Le verdict tombera ce soir.
Ce vendredi ont lieu le réquisitoire et les plaidoiries de ce procès. Le verdict tombera ce soir. © Maxppp - Joël Philippon

Indre-et-Loire, France

Ce 29 novembre 2016, il est 18h15, les pompiers et les gendarmes sont appelés par une amie de Sylvie, l’ex épouse de l’accusé. A leur arrivée, Sylvie est allongée dans l’entrée de sa maison de Luzillé. Elle vient d’être gravement blessée au ventre d’un coup de fusil de chasse tiré par Claude, son ex-époux. Le pronostic vital est engagé. Elle sera sauvée par les médecins mais elle est aujourd’hui mutilée à vie puisqu’on lui a enlevé une partie de l’intestin grêle. L’agresseur est arrêté le lendemain matin à Nimes dans le Gard, là où il vit. 

" Je sais, je l’ai tuée, elle m’emmerdait depuis 20 ans", lance-t-il aux gendarmes. Pour la Cour d’Assises, la question est de savoir si Claude a fait 1600 kms aller-retour entre Nimes et Luzillé avec l’intention de tuer son ex-femme ou pas. Autrement dit, est-ce que c’est un assassinat ou une tentative d’homicide volontaire?  

Tu as bousillé ma vie "- Claude, l'accusé

Depuis leur divorce cinq ans auparavant, Claude a perdu son entreprise, il dit qu’il ne voit plus ses enfants, et il a sombré dans la dépression. Le jour du drame, il boit la moitié d’une bouteille de whisky et c’est alcoolisé qu’il se présente au domicile de Sylvie. Devant les jurés, il affirme qu’il n’a pas voulu tirer, que son but n’était pas de tuer son ex-épouse et qu’il regrette. Alors que l’accusé donne depuis le début l’image d’un homme poussé à bout par sa femme, le témoignage de Sylvie, son ex-épouse, va complètement bouleverser la donne. D’abord sur l’agression, "tu as bousillé ma vie" lance Claude, l’accusé, quand il se présente au domicile de Sylvie ce 29 novembre 2016. En colère, dit-il, alcoolisé, mais sans son fusil qu’il va chercher après. Sylvie dit le contraire: dès son entrée dans la maison, il a un fusil dans la main droite. "Tu ne vas pas faire çà" lui dit-elle, et il tire. 

Sylvie raconte les coups, les menaces pendant 20 ans

La suite du témoignage fait apparaître un tout autre accusé que l’homme dépressif, abandonné par sa femme, et devenu SDF comme il se décrit lui-même devant les jurés. Pendant les 20 ans de leur vie commune, Sylvie raconte un enfer pour elle et ses deux garçons. Les insultes, les coups, les menaces et cette phrase, étrangement prémonitoire, de son ex-époux: "si tu te barres, je te mets une balle dans la gueule". L’avocate de Sylvie demande : "pensez-vous qu’il a eu l’intention de vous tuer? il a tenté en tout cas et il m’a laissé pour morte" répond elle, "on ne fait pas 700kms avec une arme dans sa voiture juste pour venir parler, c’est pas possible."

Ce vendredi ont lieu le réquisitoire de l'avocat général et les plaidoiries des avocats. L'accusé encourt deux ans d'emprisonnement à la réclusion criminelle à perpétuité.