Faits divers – Justice

Assises de Bordeaux : le procès de l'assassinat de la rue de Soissons

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde mercredi 26 mars 2014 à 7:00

Le drame avait eu lieu en pleine rue de Soissons vers 9h30 ce 12 juin 2012

C'était le 13 juin 2012, rue de Soissons, à Bordeaux. Bérangère Lassalle, 32 ans, était abattue de trois coups de fusil par David Thibert qui avait été son petit ami et qu'elle avait éconduit. Le procès devant les Assises de la Gironde s'ouvre ce mercredi. Le verdict est attendu vendredi.

Ce matin du 13 juin 2012 , David Thibert s'était stationné devant l'immeuble de Bérangère Lassalle qu'il avait rencontré huit mois plus tôt mais dont il était séparé. Il l'avait attendu avec l'intention, selon son avocat, de mettre fin à ses jours devant ses yeux . C'est l'attitude détachée de son ex-petite amie ce matin-là, qui aurait provoqué chez lui "une décharge de colère" et qui l'aurait poussé à retourner l'arme et à la tuer.

Il a d'abord placé le canon sous son propre menton. Puis quatre coups de fusil ont été tiré rue de Soissons près de la barrière Judaïque à Bordeaux. Deux ont atteint le casque de scooter qu'elle avait déjà sur la tête. Samu et pompiers n'avaient rien pu faire pour la sauver. David Thibert a ensuite pris la fuite. Il a ensuite été interpellé sur la rocade bordelaise quelques heures plus tard, pour un excès de vitesse .

Il comparaît pour trois jours devant les Assises de la Gironde. Il est poursuivi pour assassinat. Pour la mère de Bérangère Lassalle originaire du Béarn, la préméditation ne fait pas de doute. Il a agi par dépit amoureux parce qu'elle avait voulu mettre un terme à leur relation .

"l'avoir en face et le regarder en face"

C'était la deuxième fois qu'il faisait parler de lui en quelques jours puisqu'il avait déjà fait la une de Sud Ouest quandsa chienne Gadji s'était perdue sur la rocade et le pont d'Aquitaine après un accident de voiture.

David Thibert et sa chienne qui avait fait la une des journaux quelques jours plus tôt

"qu'il ne nous fasse pas la chanson de la passion"