Faits divers – Justice

Assises de la Drôme : six braquages et deux tentatives de meurtres en moins d'une heure

Par Nathalie De Keyzer et Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche mercredi 4 juin 2014 à 6:00

La grande salle au palais de Justice de Valence pour les assises.
La grande salle au palais de Justice de Valence pour les assises. © Stéphane Milhomme - Radio France

Ces jeunes avaient semé la terreur dans l'agglomération de Valence un matin de mai 2011. Ces deux Valentinois de 19 et 26 ans aujourd'hui sont aux assises de la Drôme. Ils doivent répondre de six braquages en moins d'une heure et tentatives de meurtre sur deux policiers. Ils comparaissent devant une cour d'assises des mineurs car à l'époque l'un des deux n'avait que 16 ans.

Cette folle épopée avait pourtant tout d'un film de gangsters : braquages, course poursuite, coups de feu et pour finir, un policier blessé au visage. La sortie violente de ces deux jeunes valentinois avait marqué les esprits et trois ans après les quatorze victimes ont encore du mal à s'en remettre. Ces deux jeunes casqués, sur un scooter volé, attaquent d'abord le gérant du magasin la Foirefouille de Bourg-lès-Valence à 8h30. Violents et agressifs, ils frappent mais n'empochent "que" 3000 euros. Pour eux, ce n'est pas assez. Ils reprennent la route et arrivent à Valence au magasin Libération Auto, puis à Portes-lès-Valence, ils s'en prennent à la station service AGIP, aux deux bureaux de tabac de l'avenue Jean Jaurès et enfin au magasin Brico dépôt sur la route d'Etoile.

L'arme s'est enrayée devant le policier

A chaque fois, ils ne récoltent que de maigre butin. Mais l'alerte est donnée : le scooter est pris en chasse par quatre motards de la Police. Cette course poursuite dure une demi-heure entre Portes-lès-Valence, Allex, Livron. Les deux braqueurs ouvrent le feu à quatre reprises contre les motards. Les policiers doivent répliquer, et on a frôlé le drâme ce jeudi matin là. L'arme des braqueurs s'est heureusement enrayée au moment où il mettait en joue un des policiers qui ne doit son salut qu'à cette panne. Le plus âgé des deux braqueurs qui a failli tuer les policiers risque la réclusion criminelle à perpétuité. Le second, mineur à l'époque des faits, risque dix ans de prison. En tout, ce procès regroupe quatorze victimes. Les audiences vont durer trois jours jusqu'au verdict vendredi soir.