Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Assises de la Mayenne : 12 et 6 ans de prison requis contre deux jeunes après la mort d'une dame en 2016

-
Par , France Bleu Mayenne

Au troisième jour du procès, à Laval, de deux jeunes pour vol et violence ayant entraîné la mort d'une dame de 77 ans, quatre jours après son agression en décembre 2015 à Évron, l'avocat général requiert douze et six ans de prison. Le duo risque la réclusion criminelle à perpétuité.

La salle principale d'audience du palais de justice de Laval
La salle principale d'audience du palais de justice de Laval © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

Douze ans pour Christophe. Six ans pour Valentin. Le premier a agressé la dame ce 29 décembre 2015 dans une ruelle d'Évron. Le deuxième lui avait demandé dans la journée de "trouver de l'argent, par n'importe quel moyen, en volant une vieille, ou en braquant un commerce".

"Valentin c'est la tête. Christophe c'est la main"

L'avocat général demande aux jurés de la Cour d'Assises de la Mayenne, des peines différentes. "Valentin c'est la tête. Christophe c'est la main" explique t-il lors de ses réquisitions. Et même si les deux garçons ont connu une enfance pleine de violences, "ils n'ont pas le monopole de la souffrance" continue l'avocat général. Christophe et Valentin sont suivis depuis un moment. L'agresseur avait des éducateurs en 2015. D'ailleurs ces derniers, le 28 décembre, soit la veille des faits, s'inquiétaient du comportement du jeune homme dans une note "et de l'influence de ses nouveaux amis" (de Valentin et de sa copine de l'époque, ndlr).

Le ministère public a également rappelé ce jeudi matin que leur crime est un des plus graves du code pénal français. Depuis 1989, c'est la troisième affaire de vol avec violence ayant entraîné la mort jugée par la cour d'Assises de la Mayenne. L'agression de Christophe était en plus prémédité d'après l'avocat général, et réalisé avec amateurisme. Et "l'amateurisme est toujours fatal" conclut-il devant la Cour. 

De son côté l'avocat de Valentin a plaidé la relaxe sur la question de la complicité. La preuve n'est pas assez claire que Valentin lui ait donné l'ordre d'agresser une veille dame. 

A LIRE EGALEMENT ►►- Assises de la Mayenne : "Je voulais pas spécialement agir avec violence"

- Assises de la Mayenne : un gendarme et deux pompiers entendus en tant que témoins après le décès d'une dame de 78 ans

Choix de la station

France Bleu