Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Assises de la Mayenne : les deux jeunes condamnés à 12 et 6 ans de prison

-
Par , France Bleu Mayenne
Laval, France

Deux jeunes de 20 et 23 ans sont condamnés à douze ans et six ans de prison par la cour d'Assises de la Mayenne. Le premier est reconnu coupable de vol avec violence ayant entraîné la mort d'une dame de 77 ans à Évron en 2015, après lui avoir volé son sac à main. Le second pour complicité.

La salle principale d'audience du palais de justice de Laval
La salle principale d'audience du palais de justice de Laval © Radio France - Martin Cotta

Deux jeunes de 20 et 23 ans sont condamnés à 12 ans et 6 ans de prison par la cour d'Assises de la Mayenne. Le premier est reconnu coupable de vol avec violence ayant entraîné la mort d'une dame de 77 ans à Évron, en décembre 2015, après lui avoir volé son sac à main dans une ruelle. La femme est morte quatre jours après. Le second est condamné pour complicité. Ils risquaient tous les deux la réclusion criminelle à perpétuité. L'avocat général avait requis ces deux peines. 

Tout au long du procès les trois enfants de la dame était présents. Ils vont pouvoir tourner la page désormais d'après leur avocate, maître Isabelle Girard. "Ils sont satisfaits, justice est passée (...) ça leur a fait "du bien" d'entendre les débats même si cela a été aussi difficile". 

"Ils ont été jugés, ils ont été reconnus coupables et ils ont été condamnés, la page enfin se tourne" - Le fils de la victime

"On va passer maintenant à autre chose"

"Je pense tous les jours à elle"

Leurs derniers mots prononcés à la barre, à l'issue des trois jours de procès, étaient adressés à leur victime, la septuagénaire. Ils se sont d'abord excusés. Christophe, l'agresseur de la dame, demande pardon à sa famille. "Ce que j'ai fait est irréparable". Le garçon a même écrit une lettre aux trois enfants de sa victime. Ils ne l'ont pas lu à l'audience, peut-être le feront-ils après, ou peut-être pas. Le ton de Christophe est clair, la voix n'est pas grelottante, au contraire de son complice Valentin. Lui, essuie quelques larmes. "Désolé, je veux dire à la famille que tous les jours je pense à elle". En envoyant Christophe récupérer de l'argent "par tous les moyens", Valentin ne s'imaginait pas les conséquences de cet ordre. Malgré la repentance des deux garçons, l'avocat estime que leur crime est un des plus graves du code pénal français, que leur agression était préméditée et réalisé avec amateurisme. Un amateurisme qui a tué une dame de 77 ans pour, on le rappelle, trois euros quelques tickets restaurants. Depuis 1989, c'est la troisième fois que la cour d'Assises de la Mayenne jugeait un vol avec violence ayant entraîné la mort.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess