Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Assises de la Mayenne : "ramène de l'argent, va voler une vieille !"

-
Par , France Bleu Mayenne

Deux jeunes de 23 et 20 ans comparaissent jusqu'à jeudi devant la cour d'Assises de la Mayenne après la mort d'une dame en 2015. L'un des deux lui a volé son sac à main à Évron. Elle est décédée quatre jours après. Le premier jour d'audience a révélé la personnalité de garçons violents.

La salle principale d'audience du palais de justice de Laval
La salle principale d'audience du palais de justice de Laval © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

Ce fût une première journée d'audience à charge pour les deux accusés, âgés de 20 et 23 ans. Le premier est accusé de vol avec violences volontaires ayant entraîné la mort, et le second est accusé de complicité. Le 29 décembre 2015, Christophe a volé le sac à main d'une dame de 78 ans, dans la rue à Évron, après lui avoir mis un coup de pistolet à bille sur le crâne. Cette dernière souffrait d'un hématome à la tête, et est décédée quatre jours plus tard. 

Une enfance tout en violence

Un psychologue et une psychiatre ont décrit Christophe (l'agresseur qui reconnaît les faits, ndlr) comme un garçon immature, impulsif, ne sachant pas gérer ses émotions. Il a vécu sous les coups de son père pendant plusieurs années, face à une mère absente, effacée, qui ne l’a pas protégé. Il a sept frères et sœurs mais le garçon ne les connaît pas tous. Il admire pourtant un frère, pendant longtemps, avant de se disputer avec lui il y a quelques mois. "Je lui ai piqué sa copine" indique Christophe. S’en est suivie une bagarre entre les deux et au final, Christophe a blessé son frère a l’abdomen avec un sabre japonais.

Ce gaillard d’1m96 a également été exclu en 2013 d’un institut thérapeutique éducatif et pédagogique, pour y être entré un jour avec une carabine. Il voulait l’échanger contre du cannabis. En prison Christophe va à l’église, "à la recherche du pardon pour laver mes pêchés" dit il et repartir sur de bonnes bases.

Á la barre, la mère de Christophe a tenté de le défendre. "Ce n'est pas un méchant garçon. Il est très gentil mais il a fréquenté les mauvaises personnes" explique t-elle. Christophe est en détention depuis deux ans. "C'est dur de voir son fils derrière les barreaux" lâche t-elle. Juste avant, un ancien patron d'entreprise, chez qui l'accusé réalisait un stage en 2013 en maçonnerie, s'est souvenu d'un homme qui parfois pouvait être "agressif". 

Agression sexuelle sur sa soeur 

Son complice, âgé de 23 ans a un passé assez similaire. Une trajectoire en pointillée, émaillée de nombreux épisodes de violences. Au moment des faits en décembre 2015, Valentin et sa copine hébergeaient Christophe chez lui avec ses chiens. C'est Valentin qui aurait demandé à son ami de récupérer de l'argent par n'importe quel moyen pour pouvoir vivre et pour pouvoir rester chez lui. "Tu n'as qu'à voler une vieille !"Valentin n'a pas connu son père. Le garçon a enchaîné les passages dans des foyers. Il a déjà été condamné pour violence avec armes, à été aussi expertisé après une affaire d'agression sexuelle sur sa petite soeur. Devant la cour le garçon avoue ne plus avoir de contact avec sa famille, mise à part sa mère de temps en temps. 

Ces deux jeunes risquent la réclusion criminelle à perpétuité et une amende de 150.000 euros. Mercredi, la cour d'Assises de la Mayenne abordera les faits et cette triste journée du 29 décembre 2015. 

Choix de la station

France Bleu