Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Assises de la Mayenne : un gendarme et deux pompiers entendus en tant que témoins après le décès d'une dame de 77 ans

-
Par , France Bleu Mayenne

Au deuxième jour du procès de deux jeunes, devant la cour d'Assises de la Mayenne, après la mort d'une dame de 77 ans et un vol de sac à main, les pompiers qui lui ont porté secours en 2015 ont été entendus tout comme un gendarme de la brigade d'Évron.

La salle principale d'audience du palais de justice de Laval
La salle principale d'audience du palais de justice de Laval © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

Nouvelle audience au palais de justice de Laval, ce mercredi. Le procès de deux jeunes de 20 et 23 ans continue devant la cour d'Assises de la Mayenne. Le premier est poursuivi pour vol avec violence ayant entraîné la mort. L'autre est jugé pour complicité. Le 29 décembre 2015, le plus jeune a volé le sac à main d'une femme de 77 ans. Elle a reçu un coup à la tête avant de décéder quatre jours après.

"Honteux d'agresser une vieille dame"

Au cours de l'audience, un maréchal de gendarmerie de la brigade d'Évron a été entendu comme témoins à la barre. En effet, c’est lui qui a entendu Christophe, l’agresseur, pendant ses 47 heures de garde-à-vue début janvier 2016. 47 heures pendant lesquelles l’accusé met du temps à reconnaître les faits. Il lui a fallu pas moins de quatre auditions, entouré de deux avocats. Le jeune homme, d’après le Maréchal, a même déclaré au départ "qu’il trouvait ça honteux d’agresser une vieille dame et que s’il avait assisté au vol du sac à main il aurait aidé cette femme".

À la barre ensuite, chacun leur tour, deux pompiers volontaires d'Évron racontent cette journée du 29 décembre 2015. Les deux hommes ont porté secours à la dame dans la rue et la décrivent comme "choquée mais consciente" au moment des faits. Après son agression les pompiers l'ont retrouvé, assise sur un banc de la place Mendès France. Il était 17h45, la nuit était tombée et il y avait beaucoup d’enfants sur la place à côté d’un manège.

Les pompiers se souviennent également d’une dame griffée aux genoux avec une bosse à la tête. La nature des blessures est discutée dans ce procès, car on le rappelle la vieille dame est décédée quatre jours après, dans le coma. Une mayennaise qui avait des antécédents cardiaques. 

Choix de la station

France Bleu