Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Assises de la Meurthe-et-Moselle : plus de cent coups de couteau assenés à sa maîtresse

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

La cour d'assises de la Meurthe-et-Moselle juge à partir de ce vendredi un homme de 46 ans pour assassinat. En janvier 2018 près du parcours de santé de la Sapinière à Laxou, il aurait frappé sa maîtresse d'une centaine de coups de couteau.

Le drame s'est noué près du parcours de santé de la Sapinière à Laxou
Le drame s'est noué près du parcours de santé de la Sapinière à Laxou © Maxppp - Patrice Saucourt

Près de trois ans après les faits, un homme de 46 ans se présente ce vendredi devant les jurés de la cour d'assises de la Meurthe-et-Moselle à Nancy. Il est accusé d'avoir assassiné sa maîtresse - une habitante de Jarville âgée de 43 ans et mère de 5 enfants - d'une centaine de coups de couteau. C'était en janvier 2018, à proximité du parcours de santé de la Sapinière à Laxou, dans l'agglomération nancéienne. 

Le drame se noue en milieu d'après-midi. David, 43 ans à l'époque, a rendez-vous avec Nadia. Des promeneurs donnent l'alerte après l'avoir aperçu à califourchon sur sa victime en train de lui asséner des coups de couteau. Un témoin raconte avoir entendu la victime crier au secours tandis que son agresseur répétait "Je vais te crever".

"Je vais te crever"

L'homme est interpellé sur place par la police alors qu'il s'acharne toujours sur la femme ensanglantée. L'autopsie révélera au total 112 plaies sur le corps de Nadia, 30 au niveau des mains et une cinquantaine au niveau du thorax. 

L'accusé explique qu'il est harcelé par la victime depuis plusieurs mois. Une femme qui a été son amoureuse, il y a 20 ans. Il l'a retrouvée par hasard quelques mois auparavant à Nancy et a renoué une relation avec elle alors qu'il était déjà en couple. Après quelques rendez-vous, il a souhaité rompre. Ce qu'elle n'aurait pas supporté. Elle a menacé de tout révéler d'où le projet meurtrier.

L'homme encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Le verdict est attendu mardi 24 novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess