Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Assises de la Sarthe : 6 ans de prison pour la gifle mortelle

Par

L'auteur de l'affaire de la gifle mortelle a été condamné à six ans de prison ce mercredi devant la cour d'assises de la Sarthe. L'avocate générale avait requis huit ans de prison. Dans la nuit du 6 au 7 septembre 2019, un homme de 19 ans ne s'est pas relevé après avoir reçu une gifle.

Le TGI du Mans (illustration Le TGI du Mans (illustration
Le TGI du Mans (illustration © Radio France - Christelle Caillot

L'affaire de la gifle mortelle, c'est une dispute qui se déroule à la sortie d'une discothèque du Mans dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 septembre 2019. Sofiane, un jeune homme de 19 ans meurt un jour après avoir reçu une gifle et être tombé à terre, malgré son transfert à l'hôpital de Tours. 

Publicité
Logo France Bleu

L'accusé est un homme âgé de 25 ans qui s'était présenté spontanément le lundi matin suivant au commissariat. Il aurait donné la gifle parce que son ami s'agaçait de la perte de son téléphone portable.    

Le procès s'est déroulé pendant deux jours, ce mardi et mercredi et les jurés ont condamné l'accusé à 6 années de prison. L'avocat de la défense ne fera pas appel.     

Des plaidoiries avec une émotion partagée  

Le proverbe dit il n'y a pas d'âge pour mourir, et pour maître Godard, l'avocat de la maman de Sofiane, "il y a un âge où l'on ne doit pas mourir". C'est ainsi qu'il commence sa plaidoirie.  L'accusé en donnant cette gifle a enlevé la vie à Sofiane, mais aussi à sa maman. Cette femme de 47 ans était très fière de son fils unique, elle avait une relation fusionnelle avec lui. Le soir du 6 septembre, il a quitté le domicile familial en embrassant sa mère. C'est le dernier geste de son fils. Il termine sa plaidoirie en disant qu'il ne veut pas parler de la durée de la condamnation pour l'accusé mais il souligne tout de même : "Sofiane est parti pour l'éternité, et sa maman a pris perpétuité".   

La salle d'audience de la Cour d'Assises de la Sarthe © Radio France - Christelle Caillot

"Il y a eu un coup unique qui a provoqué la mort, c'est une gifle. Ce n'est pas un coup de poing, ou plusieurs coups de couteaux, c'est une gifle".  En essayant de minimiser le geste de son client, Maître Peltier pour la défense, rappelle qu'une gifle, s'il n'y a pas chute, c'est un acte condamné par une contravention. Et de poursuivre "une gifle, quoi qu'on en pense, ce n'est pas fait pour blesser, ni pour tuer". Il rappelle aussi que s'il a bien conscience de la peine de la maman de la victime, son client est aussi dans la peine :

il a tué plus qu'un homme, il a tué son ami.

Il demande aux jurés de bien faire la différence entre le geste et les conséquences. Et avant la fin des débats ce mercredi, l'accusé a pris la parole pour s'excuser auprès de la maman de Sofiane. Les deux personnes étaient en pleurs quand les jurés se sont retirés pour délibérer.

Et après plus de 3h30 de délibération, le verdict est tombé : six ans de prison.

L'avocat de la défense maître Peltier, nous a indiqué qu'il ne ferait pas appel.

Ma France : Mieux vivre

Après vous avoir interrogés sur les "économies d'énergie", nous avons choisi de nous intéresser à vous, via cette nouvelle consultation citoyenne, lancée avec Make.org . Que faites-vous ou que voudriez-vous faire pour améliorer la qualité de votre quotidien, de votre vie même ? Bien-être, activités physiques, alimentation, activités créatives, voyages, réorientation professionnelle, changement de vie, valeurs familiales, etc. : partagez avec les autres vos bonnes idées, actions et réflexions.

Publicité
Logo France Bleu