Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Assises de la Vienne : 5 ans dont 2 ferme dans l'affaire du bébé secoué

-
Par , France Bleu Poitou

5 ans de prison dont 2 ferme ! C'est le verdict ce vendredi soir de la cour d'assises de la Vienne à l'encontre de cette mère accusé d'avoir violemment secoué son bébé en aout 2008. La défense qui estimait qu'il y avait un doute sur la culpabilité n'exclue pas de faire appel.

Me Desroches et Me Breillat, les deux avocats de la défense
Me Desroches et Me Breillat, les deux avocats de la défense © Radio France - Baudouin Calenge

Poitiers - France

"En secouant cet enfant, cette femme l'a enfermé dans son corps". Ces mots glaçants sont ceux de l'avocate de la grand-mère. "On parle d'une vie ruinée", ajoute Me Coutand. "Et je suis venue chercher non pas une sanction mais une réponse judiciaire". A ce plaidoyer cinglant succède l'émouvante plaidoirie de Me Hay, l'avocate de l'enfant. "Petit bonhomme enfermé dans ce corps douloureux" dit elle avant d'évoquer la douleur de sa sœur aînée.

qui a fait du mal à mon petit frère ?

"Vous savez, raconte-t-elle, le plus dur pour Ema, c'est de se lever chaque matin en se demandant si son frère est encore en vie" ... et l'autre interrogation qui hante cet ado de 14 ans, conclue-t-elle, "c'est de savoir qui lui a fait du mal". Suit le raisonnement implacable de l'avocate générale. Elle rappelle les faits, les arguments pour démontrer que cette maman a non seulement secoué son bébé mais aussi provoqué sa fracture au crâne avant de requérir 5 ans de prison dont 4 années ferme et la suppression de son autorité parentale 

L'acquittement plaidé face à la réclusion

Après ce réquisitoire, la défense est acculée mais pas abattue. Me Breillat contrattaque. Pour que cette affaire arrive devant cette cour, il a fallu 11 ans. "11 ans, c’est rarissime", dit-il, "et cela prouve selon lui que les choses ne sont pas si claires que cela dans ce dossier". Semer le doute pour créer l'incertitude du jury et au bout plaider l'acquittement. Il ne sera pas suivi par la cour qui a de surcroît imposé une injonction de soins pendant 5 ans qui prendra effet dès sa sortie de prison. A l'énoncé du verdict, la maman s'effondre et son avocat nous a confié ne pas exclure de faire appel de cette décision. Il a dix jours

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu