Faits divers – Justice

Une femme raconte au tribunal comment son ex-mari l'a séquestrée il y a trois ans à Elne

Par Anne-Natacha Bouillon et France Bleu, France Bleu Roussillon et France Bleu lundi 10 octobre 2016 à 18:44

Palais de Justice (illustration)
Palais de Justice (illustration) © Radio France

Premier jour du procès d'un homme de 46 ans accusé d'enlèvement et séquestration devant les assises de Perpignan. En novembre 2013, il s'était rendu au magasin de son ancienne compagne, l'avait bâillonnée et ligotée dans les toilettes. Les gendarmes étaient venus la délivrer.

L'accusé est très propre sur lui, chemise repassée, rasé de près, pas un cheveu ne dépasse. Il suit scrupuleusement les débats, en regardant bien en face le président, les jurés et les témoins qui défilent. Il parle doucement, posément,

"Si je suis en prison, c'est de sa faute. Si je l'ai bâillonnée, c'est parce qu'elle criait. Et puis elle me donnait des coups, donc je l'ai ligotée. Mais je voulais me pendre."

"Vous pendre avec des lacets de chaussures alors que vous êtes dans un magasin d'habits ? Je n'y comprends rien." répète le président. Mais le quadragénaire a réponse à tout : "J'étais en grand désespoir, j'avais l'intention de mourir", dit-il l'air hautain.

Chacune de ses déclarations est ponctuée par un sourire narquois. "Très désagréable", a confié l'avocat général. il a bien l'intention de le pousser dans ses retranchements avant le verdict ce mercredi

La victime reste très choquée, près de trois ans après les faits :

"Il a foutu ma vie en l'air. Je suis partie loin, mais j'ai toujours peur qu'il me retrouve à sa sortie de prison."

La victime tient à rester anonyme

Partager sur :