Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Montfermeil : l'association de cinéma du réalisateur Ladj Ly visée par une enquête

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une enquête préliminaire a été ouverte, en février 2020, pour "abus de confiance" et "blanchiment" au sein de l'association de cinéma fondée par le réalisateur Ladj Ly à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) annonce, ce mardi, le parquet de Bobigny, confirmant une information du Parisien.

Le réalisateur Ladj Ly
Le réalisateur Ladj Ly © Maxppp - Maxppp

Selon les informations du Parisien, une enquête préliminaire pour "abus de confiance" et "blanchiment" au sein de l'association, fondée par le réalisateur Ladj Ly à Montfermeil (Seine-Saint-Denis), a été ouverte il y a un an. Joint par France Bleu Paris, ce mardi 26 janvier 2021, le parquet de Bobigny confirme l'ouverture de cette enquête

D'après le journal, des perquisitions ont été menées la semaine dernière au sein des locaux de l'association La Cité des Arts Visuels qui abrite une école de cinéma Kourtrajmé, ouverte à tous, sans condition d'âge ni de diplôme. Tout a démarré à partir d'un signalement de Tracfin, le gendarme de Bercy. Il y a un an, cette cellule aurait repéré des retraits et des transactions d'argent suspects. En février 2020, le parquet de Bobigny décide d'ouvrir une enquête préliminaire pour "abus de confiance" et _"blanchiment"_, confiée au service départemental de la police judiciaire de la Seine-Saint-Denis.

Les enquêteurs cherchent à savoir si une partie des subventions allouées à cette association, de l'argent public, a été dépensée pour d'autres raisons que celles liées directement à ses activités. Selon le Parisien, "les soupçons de détournement porteraient sur un montant supérieur à 200.000 euros"

Ils cherchent aussi à déterminer le rôle éventuel de Ladj Ly, réalisateur primé à Cannes pour le film Les Misérables, fondateur de l'association, et de son frère qui la préside. Contactée par le journal, l'avocate des deux hommes affirme que ses clients "nient toute malversation" et qu'ils ont écrit au procureur de la République pour demander à être entendus. "Une telle enquête peut mettre en danger certains projets et le développement d'autres structures", ajoute Maître Julia Minkowski. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess