Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Attachée parlementaire, pas un travail fictif ! " Auriane Gourbeyre (collaboratrice du député Borowczyk)

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Savigneux, France

C'est le début ce lundi d'un procès très attendu : celui de Francois Fillon et de sa femme dans le cadre des emplois présumés fictifs de Pénélope Fillon. L'occasion de mettre en lumière un travail de l'ombre, entaché par cette affaire, celui d'attaché parlementaire.

Auriane Gourbeyre à la permanence du député Borowczyk.
Auriane Gourbeyre à la permanence du député Borowczyk. © Maxppp - DV

François Fillon,  sa femme Pénélope et Marc Joulaud, ancien suppléant de Francois Fillon comparaissent tous les trois devant le tribunal correctionnel de Paris jusqu'au 11 mars pour détournement d'argent public, dans le cadre des emplois présumés fictifs de Pénélope Fillon.  Elle avait été salariée comme collaboratrice permanente lorsqu'ils étaient députés de la Sarthe pour des prestations jugées "fictives ou sur-évaluées". L'Assemblée nationale, partie civile, va demander plus d'un million d'euros de dommages et intérêts. Une affaire qui met en lumière la fonction d'attaché parlementaire, un poste méconnu

France Bleu a rencontré l'une des trois attachés parlementaires du député du Forez Julien Borowczyk. Il y a un peu plus de deux ans Auriane Gourbeyre a rencontré celui qui allait être choisi dans le Forez par La République en Marche pour la législative, puis élu député quelques mois plus tard. Après des études de droit, elle devient son attachée parlementaire, la seule de l'équipe à temps plein.

Aujourd'hui et alors qu'on entend parler d'emploi fictifs dans l'affaire Fillon, elle se rend vite compte qu'elle en est loin ! "Je vous rassure, on est au travail, parfois 24 heures sur 24. S'il y a un problème on se rend disponible les weekends, les vacances, les jours fériés. _Ce n'est donc pas un travail fictif_" s'amuse la jeune femme de 27 ans. Un travail très prenant qui demande certaines qualités comme "la curiosité, la flexibilité, le sens de l'organisation et de l'ouverture d'esprit parcequ'il y a 577  députés et autant d'idées que de députés". 

Être attaché parlementaire c'est donc faire un travail de fourmi et œuvrer dans l'ombre pour rédiger des amendements et des dossiers de presse, répondre aux questions des habitants, des associations, des élus : "C'est un métier prenant, difficile car très exposé mais ça nous apporte plein de contacts, plein d'ouvertures. Je ne pense pas faire ça toute ma vie et on verra les opportunités qui se présentent"   analyse Auriane Gourbeyre qui pas encore envie d'un destin à la Jean-Michel Mis, assistant parlementaire pendant des années avant de devenir député il y a 2 ans. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu