Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attaque au couteau à Marseille : les deux victimes étaient cousines

Marseille, France

Les deux victimes qui ont succombé dans une attaque au couteau à la gare Saint-Charles de Marseille, dimanche 1er octobre, étaient deux cousines de 20 et 21 ans. L'un serait étudiante à Lyon et l'autre à Marseille.

L'attaque a eu lieu sur le parvis de la gare Saint-Charles
L'attaque a eu lieu sur le parvis de la gare Saint-Charles © Maxppp - Maxppp

Ce dimanche, à la gare Saint-Charles à Marseille, un homme a tué deux jeunes filles avec un couteau de boucher. L'attaque est survenue sur le parvis près de l'entrée principale de la gare de Marseille. Les deux victimes avaient 20 et 21 ans.

L'une d'elles serait étudiante à Marseille

L'AFP a appris de source proche du dossier que l'un d'elles faisait ses études de médecine à Marseille. Selon La Provence, elle serait originaire du village d'Éguilles, dans le pays d'Aix.

La seconde victime serait étudiante en école d'infirmière et serait originaire de Rilleux-la-Pape, près de Lyon. Elle était venue rendre visite à sa cousine pour le week-end.

L'assaillant, âgé d'une trentaine d'années et qui ne portait pas de papiers sur lui, a égorgé l'une des victimes et poignardé l'autre, avant d'être abattu par des militaires de l'opération Sentinelle. Selon des témoins, il aurait crié "Allah Akbar" avant de frapper. Il était connu pour des faits de droit commun sous plusieurs identités. L'organisation État islamique a revendiqué l'attaque dimanche soir.

Le procureur de Paris François Molins tient une conférence de presse ce lundi à midi au palais de justice de Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess