Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme de 52 ans secouru par le gérant d'un snack à Marseille

samedi 25 novembre 2017 à 18:41 Par Charlotte Couratin, France Bleu Provence et France Bleu

Un homme de 52 ans a échappé au pire. Vendredi midi, à proximité de la sortie du métro Castellane, un homme muni d'une arme blanche s'est jeté sur le client du snack La Gourmandise. Le gérant du snack, que France Bleu Provence a rencontré, est venu lui porter secours.

Le snack la Gourmandise de la Catellane
Le snack la Gourmandise de la Catellane © Maxppp - VALérie Vrel

Marseille, France

C’était vendredi, à 12h30. Un homme sort précipitamment du métro Castellane, muni d’un couteau de cuisine. Il se dirige vers la terrasse du snack La Gourmandise ou deux hommes sont en train de boire un café. Il se jette sur l’un deux et lui donne plusieurs coups de couteau.

La victime est touchée au thorax et au bras notamment. Mais ces coups auraient pu être fatals pour la victime de 52 ans.

Le héros du jour

Le gérant du snack La Gourmandise, témoin de la scène, intervient immédiatement avec son employé. Ils arrivent à retirer son arme à l'assaillant : "Une lame de 30 centimètres qu’il tenait très fermement, comme un pro", explique Ayman, le gérant du snack.

La police, appelée sur les lieux, a aussitôt embarqué l’agresseur, un homme de 46 ans, connu des services de police et qui souffre de problèmes psychologiques.

Il a avoué ne pas connaitre sa victime qui a, elle, été prise en charge par les marins-pompiers de Marseille et transportée à la Timone. Le pronostic vital de l’homme de 52 ans n’est pas engagé et cela, grâce à Ayman.

"J’ai eu du courage, je ne sais pas pourquoi, j’ai été poussé à agir. On a évité un crime qui aurait pu être comme celui de la gare Saint-Charles."