Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attaque au couteau à Romans-sur-Isère

Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : des téléphones saisis et un gardé à vue "cohérent"

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Un troisième homme a été placé en garde à vue à Romans-sur-Isère (Drôme) ce samedi soir. L'auteur des agressions lui a été examiné par un médecin et semble "cohérent". Il sera transféré, dans l’après-midi, au siège de la Sous-direction anti-terroriste (SDAT) à Levallois-Perret.

L'auteur de l'attaque au couteau de Romans-sur-Isère, qui a fait 2 morts et 5 blessés, vivait Côte Jacquemart. 2 autres Soudanais qui vivaient dans le même immeuble ont été interpellés.
L'auteur de l'attaque au couteau de Romans-sur-Isère, qui a fait 2 morts et 5 blessés, vivait Côte Jacquemart. 2 autres Soudanais qui vivaient dans le même immeuble ont été interpellés. © Radio France - Emmanuel Champale

Un troisième homme a été placé en garde à vue depuis samedi soir à Romans-sur-Isère dans  l'enquête sur les attaques au couteau  qui ont fait deux morts et cinq blessés. Soudanais d'origine et âgé de 19 ans, il vivait dans le même immeuble qu'Abdallah A.O, l'auteur des coups de couteau. Le deuxième homme interpellé samedi midi, et présenté par les enquêteurs comme un colocataire du tueur, est en réalité une simple connaissance qui "squattait" chez lui de temps en temps. 

Lors des perquisitions au domicile du tueur, les policiers ont saisi plusieurs téléphones portables mais aucun ordinateur. Et bien sûr, ces documents manuscrits sur lequel le rédacteur se plaint de "vivre parmi les mécréants". Il semble ce dimanche matin qu'Abdallah A.O soit bien l'auteur de ces lignes. En revanche, aucun élément prouvant une quelconque allégeance à un mouvement extrémiste n'a été découvert.

"Pas délirant"

L'auteur des faits, qui a été examiné par un médecin comme la loi l'exige en garde à vue, n'est pas dans un état délirant. Aucun signe de trouble psychiatrique n'a été relevé par ce médecin. Adbalalh A.O devrait être transféré dès ce dimanche après-midi au siège de la SDAT (Sous Direction Anti-Terroriste ) à Levallois-Perret. Les deux autres gardés à vue pourraient eux rester en garde à vue au commissariat de Romans-sur-Isère. Samedi soir, le Parquet National Antiterroriste a ouvert une enquête notamment pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess