Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attaque de la mosquée de Bayonne : pour le maire Jean-René Etchegaray "c'est un attentat"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Pour le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray, l'attaque de la mosquée bayonnaise lundi après-midi "est un attentat". Il dit être "sous le choc", ajoutant que dans sa ville "la communauté musulmane est un exemple d'intégration".

Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray (à droite) et son adjoint à la sécurité Christian Millet-Barbé
Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray (à droite) et son adjoint à la sécurité Christian Millet-Barbé © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Bayonne, France

Après l'attaque de la mosquée de Bayonne ce lundi, le maire de la ville, Jean-René Etchegaray s'est rendu sur place et a tenu dans la soirée une conférence de presse. Pour lui, cela ne fait aucun doute : "Pour moi c'est un attentat".  Et il ajoute : "Nous sommes ici sous le choc. Nous sommes sous le choc parce que cet engin incendiaire qui a été déposé devant l'entrée principale de la mosquée signifie tout simplement qu'il y a des personnes pour s'étonner de la manière dont la communauté musulmane est intégrée dans la vie de notre cité."  

"Bayonne est une ville de tolérance"

Le maire de Bayonne se dit d'autant plus choqué car "la communauté musulmane est un exemple d'intégration dans la vie de notre cité". Nous n'imaginions pas deux secondes qu'une situation pareille pouvait survenir dans notre ville." Il tient d'ailleurs à rappeler que "Bayonne est une ville de tolérance." 

Le maire a décidé de prêter une salle municipale (la salle Albizia) durant deux jours aux musulmans, le temps que les enquêteurs achèvent leur travail dans la mosquée attaquée. Concernant les deux hommes de 74 et 78 ans touchés au bras et au thorax par le tireur, Jean-René Etchegaray indique avoir "des nouvelles rassurantes des deux personnes qui ont été blessées lundi après-midi. Nous adressons à la communauté musulmane de Bayonne des signes de sympathie".

l'adjoint à la sécurité Christian Millet-Barbé (à gauche) et le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray (à droite) - Radio France
l'adjoint à la sécurité Christian Millet-Barbé (à gauche) et le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray (à droite) © Radio France - Jacques Pons

La conférence de presse de Jean-René Etchegaray, le maire de Bayonne

Nous sommes ici sous le choc — Jean-René Etchegaray (maire UDI de Bayonne)

Le tireur présumé entendu pour "tentative d'assassinats"

Durant lundi après midi, un homme est en garde à vue après  Il est donc soupçonné d'avoir incendié une voiture devant la mosquée puis tiré sur deux fidèles. Il a été interpellé peu après l'attaque du lieu de culte, dans les Landes, devant son domicile à Saint-Martin-de-Seignanx. Agé de 84 ans, c'est un ancien militaire et un retraité de l'Education nationale. Ce Landais avait été candidat du Front national aux élections départementales de 2015 dans le canton de Seignanx. Il n'est pas entendu pour "terrorisme" (le parquet anti-terroriste n'est pas saisi) mais pour "tentative d'assassinats".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu