Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Attaque de policiers à Viry-Châtillon : 20 à 30 ans de prison requis contre les 13 accusés

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Ce jeudi, l'avocate générale a requis de 20 à 30 ans de prison contre les 13 accusés, soupçonnés d'avoir attaqué des policiers en octobre 2016 à Viry-Châtillon. Deux fonctionnaires avaient été grièvement brûlés. Le procès se tient jusqu'à début décembre devant la cour d'assises des mineurs d'Evry.

Deux voitures de police avaient été attaquées au cocktail molotov à Viry-Châtillon, en octobre 2016.
Deux voitures de police avaient été attaquées au cocktail molotov à Viry-Châtillon, en octobre 2016. © Maxppp - ARNAUD JOURNOIS

Viry-Châtillon, France

L'attaque avait déclenché la colère des policiers dans toute la France. Ce jeudi, l'avocate générale de la cour d'assises des mineurs d'Evry a requis entre 20 et 30 ans de prison contre les 13 jeunes, soupçonnés d'avoir brûlé des policiers le 8 octobre 2016 à Viry-Châtillon, en Essonne. Ils étaient âgés de 16 à 21 ans au moment des faits.

Selon LCI et Le Parisien, 20 ans de prison ont été requis à l'encontre de deux accusés, mineurs à l'époque. L'avocate générale a également demandé 30 ans de prison pour sept suspects et 25 ans pour les quatre derniers.

Deux policiers grièvement touchés

Il y a trois ans, deux voitures de police ont été attaquées par tout un groupe de jeunes, masqués et armés de pierres. Ils ont jeté des cocktails molotov contre les véhicules, dans lesquels se trouvaient quatre fonctionnaires. Deux d'entre eux ont été grièvement brûlés.

Le procès, à huis clos, a débuté mi octobre, et doit durer jusqu'au 6 décembre prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu