Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Attaque de Villejuif : le parquet antiterroriste se saisit de l'enquête

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Selon le parquet, "les investigations des dernières heures ont permis d’établir une radicalisation certaine du mis en cause ainsi qu’une préparation organisée de son passage à l’acte".

L'attaque de vendredi avait fait un mort et deux blessés.
L'attaque de vendredi avait fait un mort et deux blessés. © Maxppp - CHRISTOPHE PETIT TESSON

Deux jours après l'attaque au couteau qui a fait un mort et deux blessés à la frontière entre les villes de Villejuif et l'Haÿ-les-Roses, dans le Val-de-Marne, le Parquet national antiterroriste a donc décidé de se saisir de l'enquête.

"Une radicalisation certaine du mis en cause".

"Si les troubles psychiatriques importants de l’auteur des faits sont avérés, les investigations des dernières heures ont permis d’établir une radicalisation certaine du mis en cause ainsi qu’une préparation organisée de son passage à l’acte", écrit le Parquet national antiterroriste dans un communiqué, publié ce samedi. Peu avant cette annonce, la procureure de Créteil, Laure Beccuau, avait expliqué que l'assaillant, Nathan C., avait perpétré son attaque en criant "Allah Akbar", et qu'il s'était converti à l'islam vers le mois de mai 2017. Par ailleurs, des ouvrages "salafistes" ont été retrouvés dans ses effets personnels.

Au début de l'enquête, les investigations semblaient davantage se tourner vers une origine psychiatrique. L'homme avait été hospitalisé plusieurs fois en psychiatrie, notamment en 2019 à Sainte-Anne (Paris), et faisait l'objet d'un suivi depuis l'âge de 5 ans.

"Un parcours meurtrier réfléchi et sélectif".

Mais selon le parquet, les investigations des dernières heures "ont démontré un parcours meurtrier réfléchi et sélectif de nature à troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur". L'homme avait poignardé plusieurs personnes dans le parc des Hautes-Bruyères à Villejuif, avant d'être abattu par des policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC).

"Ces nouveaux éléments justifient que les investigations se poursuivent des chefs d’assassinat et tentatives d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteur terroriste criminelle.

L’enquête est confiée à la Direction régionale de la police judiciaire de Paris initialement saisie et la Direction générale de la sécurité intérieure.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu