Faits divers – Justice

Attaque de Viry-Châtillon : les policiers manchois soutiennent leurs collègues parisiens

Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin mardi 11 octobre 2016 à 6:00

La police est de plus en plus mobilisée par la lutte anti-terroriste.
La police est de plus en plus mobilisée par la lutte anti-terroriste. © Radio France

Les syndicats de police appellent à la grève du zèle et à des rassemblements ce mardi devant les commissariats de police pour dénoncer les attaques dont font l'objet les policiers, notamment l'attaque contre quatre agents à Viry-Châtillon dans l'Essonne ce samedi.

La colère des policiers après l'attaque d'une voiture de police samedi à Viry-Châtillon (Essonne). Dans la Manche aussi les policiers sont solidaires de leurs collègues et appellent à suivre le mouvement national ce mardi. En fonction du nombre de grévistes, les patrouilles, la prévention sur le terrain notamment, pourraient être revues à la baisse. En revanche, le syndicat départemental Alliance Police demande à ce que les policiers répondent aux appels du 17, les appels d'urgence.

Les appels d'urgence assurés

Alain Holley est le secrétaire départemental Alliance Police dans la Manche : "Que les citoyens se rassurent s'ils ont le moindre souci en composant le 17 ils auront l'intervention de la police il n'y a pas d'inquiétudes à avoir". Le syndicat Alliance réclame plus de moyens : des renforts, que la notion de légitime défense soit revue et que la police réinvestisse les zones de non-droit pour rétablir par endroits l'autorité de l'État.

Manque d'effectifs dans la Manche

La Manche manque aussi d'effectifs à Saint-Lô et Granville par exemple selon le syndicat alliance dans la Manche. Les policiers travaillent à flux tendu. Ils n'ont pas de jours de repos pour récupérer et déstresser. Et puis il y a la polémique autour de leur ministre Bernard Cazeneuve. Le ministre Bernard Cazeneuve a qualifié, comme l'avait fait en son temps Jean-Pierre Chevènement, les auteurs de l'agression de Viry-Châtillon de "sauvageons". Pour Alain Holley, le secrétaire départemental Alliance Police dans la Manche : "C'est choquant. Comment voulez-vous arriver à solutionner le problème quand on traite des criminels de sauvageons. je ne suis pas le seul à être choqué. L'ensemble de mes collègues aussi."

Partager sur :