Faits divers – Justice

Attaque du Thalys : le tireur était piloté par Abdelhamid Abaaoud

Par Pauline Pennanec'h, France Bleu lundi 19 décembre 2016 à 17:05

Muni d'une kalachnikov et de neuf chargeurs pleins, il avait ouvert le feu dans un Thalys Amsterdam-Paris le 21 août 2015
Muni d'une kalachnikov et de neuf chargeurs pleins, il avait ouvert le feu dans un Thalys Amsterdam-Paris le 21 août 2015 © Maxppp - Philippe Huguen

Le terroriste du Thalys, Ayoub El Khazzani, a affirmé lors de son audition avoir été sous les ordres d'Abdelhamid Abaaoud, le coordinateur des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, d'après le journal "Le Monde", paru ce lundi.

Ayoub El Khazzani a finalement décidé de passer aux aveux, le 14 décembre. D'après des informations du journal "Le Monde" publiées ce lundi, le tireur du Thalys a dévoilé aux enquêteurs qu'il avait agit sur ordre d'Abdelhamid Abaaoud, le coordinateur des attentats du 13 novembre 2015, à Paris. Entendu pour la cinquième fois par un juge d'instruction, Ayoub El Khazzani a expliqué en détail son parcours qui l'a mené à la tentative d’attentat du 21 août 2015 dans un train Thalys reliant Bruxelles à Paris.

Missionné par le coordinateur des attentats du 13 novembre

Devant le juge, le djihadiste confirme avoir reçu des ordres d'Abdelhamid Abaaoud, alias Abou Omar, le coordinateur présumé des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Il avait fait la route avec lui depuis la Syrie, et avait reçu l'ordre de viser des Américains : "Il m'a dit que la cible était dans le Thalys, où je devais attaquer des Américains (...) Abou Omar m'a expliqué qu'il fallait que je prenne un billet pour la première classe dans le wagon 11 ou 12, je ne me souviens plus, dans le Thalys de 17 heures (...) Abou Omar m'a dit qu'il y aurait entre trois et cinq militaires". L'avocate d'Ayoub El Khazzani avait déjà expliqué que son client avait une "cible bien définie", mais sans préciser laquelle.

À LIRE AUSSI ►►► VIDÉO - François Hollande salue les héros du Thalys, "incarnation du bien" face au "mal du terrorisme"

Entré en Europe par la route des migrants

Le djihadiste n'a pas fait la route seul, mais bien avec Abdelhamid Abaaoud jusqu'en Hongrie. Tous deux traversent l'Europe jusqu'à Bruxelles en suivant le flux des migrants, comme l'avait révélé un rapport basé sur des informations du renseignement hongrois. Ils y seront localisés ensemble le 1er août 2015. Ayoub El Khazzani avait tenté d'entrer dans l'espace Schengen à plusieurs reprises, sans succès. C'est un donneur d'ordres de l'Etat Islamique (EI) qui lui conseille de prendre la route des migrants.

Il m’a dit qu’un frère allait venir vers moi en Turquie, nommé Hamza. (…) Il m’a dit qu’il fallait que j’attende l’ouverture des routes des réfugiés

— Ayoub El Khazzani

Les enquêteurs cherchent désormais à démêler le vrai du faux dans les propos d'Ayoub El Khazzani. S'il dit vrai, les autorités tentent de savoir comment Abaaoud a pu être au courant de la présence de soldats américains dans le train.