Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attaque raciste de Cambrai : Adryan Colombo condamné à 10 ans de réclusion criminelle

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

La cour d'assises du Nord a condamné vendredi Adryan Colombo à 10 ans de réclusion criminelle pour "complicité de tentative d'assassinat" raciste. Le jeune homme était le seul à comparaître après cette attaque, devant un kebab de Cambrai, au lendemain des attentats du 13 novembre 2015.

Adryan Colombo encourait la réclusion criminelle à perpétuité
Adryan Colombo encourait la réclusion criminelle à perpétuité © Radio France - Cécile Bidault

Adryan Colombo a été condamné vendredi à 10 ans de réclusion criminelle par la Cour d'Assises du Nord. Il a été reconnu coupable de "complicité de tentative d'assassinat" raciste pour avoir aidé un ami à tirer à Cambrai sur un inconnu, par "vengeance" au lendemain des attentats du 13 novembre 2015.  

Alors qu'il était au volant, son ami Josué avait ouvert le feu devant un kebab, pour "se faire du bougnoule". Il avait blessé dans le dos un Turc d'origine kurde avant de se suicider quelques heures plus tard.  

Les deux hommes étaient accompagnés d'une jeune femme, Eve, qui a bénéficié d'un non-lieu. Ils formaient ensemble un "trio infernal", selon les mots d'une enquêtrice, "désœuvré, drogué et raciste", qui fréquentait depuis quelques mois la même discothèque belge, décrite par des témoins comme un repère de "racistes". Sur leurs téléphones, des vidéos montrant des adolescents faisant des saluts nazis ont été retrouvées.

La peine est assortie de 15 ans d'interdiction de détenir une arme. Elle est conforme aux réquisitions de l'avocat général. L'accusé, qui a exprimé ses "regrets" lors du procès, encourait la réclusion à perpétuité. Son avocat ne devrait pas faire appel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess