Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Attaques dans l'Aude : le gendarme Beltrame est mort

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame qui s'était proposé comme otage auprès du jihadiste auteur des attaques dans l'Aude est mort des suites de ses blessures samedi. Emmanuel Macron rend hommage dans un communiqué à cet officier de 45 ans qui "mérite le respect et l'admiration de la nation".

Le gendarme Arnaud Beltrame est décédé samedi des suites de ses blessures.
Le gendarme Arnaud Beltrame est décédé samedi des suites de ses blessures. © AFP - HO / GENDARMERIE NATIONALE / AFP

Trèbes, France

Il s'était substitué aux otages de l'attaque dans l'Aude :  le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame  est décédé cette nuit. C'est le ministre de l'intérieur Gérard Colomb qui l'annonce ce matin dans un tweet. Il rend hommage à l'officier de 45 ans. Le militaire s'est proposé comme otage auprès du jihadiste auteur des attaques de l'Aude, à Trèbes et Carcassonne. Ce lieutenant-colonel de 45 ans s'est retrouvé seul avec l'assaillant. Il a été grièvement blessé par balles. 

Un officier tombé en héros

Emmanuel Macron rend hommage samedi au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, et souligne que l'officier est "tombé en héros". Il mérite le "respect et admiration de la nation tout entière". Le chef de l'Etat salue le sang-froid exceptionnel du militaire.

Arnaud Beltrame, qui s'était proposé comme otage auprès du jihadiste auteur des attaques de Trèbes et Carcassonne, a fait "preuve d'un courage et d'une abnégation exceptionnels", ajoute le chef de l'Etat dans un communiqué. 

"J'éprouve une immense tristesse en apprenant le décès du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame", écrit aussi ce matin sur Twitter, le premier ministre, Edouard Philippe. "Son héroïsme marquera nos mémoires à jamais. Hommage à un homme d'honneur, pensées pour son épouse et ses proches, solidarité avec ses camarades".

C'est le ministre de l'intérieur, Gérard Colomb qui, le premier, a annoncé la mort du gendarme.

"Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés. Mort pour la patrie. Jamais la France n’oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice", déclare le ministre de l'Intérieur.

Il "a sauvé des vies et fait honneur à son arme et à notre pays", avait souligné vendredi le président Emmanuel Macron en rendant un hommage appuyé au "courage" de ce gendarme.

De nombreux hommages et réactions

Les drapeaux et étendards de la gendarmerie seront mis en berne ce samedi indique dans un tweet la Gendarmerie Nationale.

Le général Richard Lizurey qui était son directeur général rend solennellement à son héroïsme dans un tweet et s'incline devant son "courage" et son "sens du sacrifice".

Un acte courageux salué par les internautes

Les internautes saluent le courage de cet homme qui a choisi d'échanger sa vie contre celle des otages. Alors que l'assaillant venait d'abattre deux personnes dans un supermarché de la région de Carcassonne (Aude), il avait pris la place d'un otage.

Arnaud Beltrame était sorti major de sa promotion à Saint-Cyr en 1999. Il a ensuite été déployé en Irak. Puis, il a été commandant de la compagnie d'Avranches  dans la Manche jusqu'en 2014. il est ensuite devenu conseiller auprès du secrétaire général du ministère de l'Écologie. Il était depuis 2016  lieutenant-colonel. L'officier qui était marié, sans enfant, est également décoré de l'ordre national du Mérite.  Emmanuel Macron qui appelle ce matin chaque Français à honorer la mémoire du lieutenant colonel de 44 ans...

En décembre 2017, il avait participé à un exercice simulant une tuerie de masse dans un supermarché de la région, selon le quotidien régional La Dépêche du Midi. 

Militaires et policiers régulièrement ciblés - Visactu
Militaires et policiers régulièrement ciblés © Visactu - Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu