Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats de Paris : sur Twitter et Facebook, on appelle à l'aide et on dit qu'on va bien

Au moins sept attaques ont eu lieu, ce vendredi soir, à Paris et en région parisienne. Au moins 120 personnes sont mortes. Face au chaos, les réseaux sociaux Twitter et Facebook ont été l'un des premiers réflexes des internautes pour prendre des nouvelles de leurs proches, ou en donner.

Sept attaques ont touché Paris presque simultanément
Sept attaques ont touché Paris presque simultanément © Maxppp

Où est mon fils? Comment va ma copine? Vont-ils bien? Quelles nouvelles? Dites-moi que vous êtes en sécurité. Voilà les premières pensées qui nous frappent tous quand on découvre les effroyables attaques qui ont touché Paris ce vendredi soir. Le bilan, toujours provisoire, est de 120 morts, au moins. Dès que l'attaque a été connue, le premiers réflexe de milliers de personne a été de joindre ses proches, par téléphone, mais aussi via les réseaux sociaux. Pour preuve, ce post Facebook, repris par des milliers d'internautes et posté par un homme, bloqué à l'intérieur du Bataclan. Ila ainsi pu rassurer ses proches en direct.

- Capture d'écran sur Facebook

Des nouvelles via Facebook

Sur Facebook toujours un nouvel outil a permis à des milliers d'internautes de rassurer leurs proches en se "signalant en sécurité", via un nouveau bouton activé dans la soirée par le réseau social en ligne américain.

L'outil pour se dire "en sécurité" a été activé dans la soirée de vendredi
L'outil pour se dire "en sécurité" a été activé dans la soirée de vendredi © Radio France - Virginie Salanson

Cet outil, appelé "contrôle d'absence de danger" propose aux utilisateurs de Facebook susceptibles d'être dans la zone affectée de dire s'ils sont "en sécurité", et envoie une notification à leurs contacts sur le réseau.

L'outil est basé sur un système développé après le tremblement de terre et le tsunami au Japon en 2011, et a été activé dans le passé à l'occasion de plusieurs catastrophes naturelles. 

- Capture d'écran sur Facebook

Sur Twitter également,  des internautes cherchent à avoir des nouvelles de proches. "French Quiche" par exemple demande des nouvelles de deux amis qui assistaient au concert au Bataclan. Son message a été retweeté par beaucoup d'internautes. Les familles du groupe de Eagle of Death Metal, qui se produisait ce vendredi soir au Bataclan, lancent également un appel car elles sont restées longuement sans nouvelle de leurs proches.

Enfin, toujours sur Twitter, le mot-clé #PortesOuvertes a fait son apparition. Un élan de solidarité de la part de beaucoup de Parisiens qui proposent des appartements comme abri, comme refuge, aux habitants de la banlieue ou d'autres arrondissements bloqués par les attaques.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ces Parisiens offrent d'accueillir les badauds, des inconnus chez eux, plutôt que de rester cette nuit dans les rues de Paris, des rues où ils ne se sentent plus en sécurité.

Lire aussi : "Attaques à Paris : ce que l'on sait" et "Attaques à Paris : plus de 120 morts, l'état d'urgence décrété"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess