Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat au couteau à Nice

Attentat au couteau à Nice : "Pour moi, c'est un traumatisme" confie l'évêque de Viviers

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Invité ce matin sur France Bleu Drôme-Ardèche, Mgr Jean-Louis Balsa a partagé son émotion après l'attaque au couteau qui a coûté la vie à trois personnes ce jeudi à Nice. L'évêque de Viviers (Ardèche) onnaissait bien l'une des victimes.

L'évêque de Viviers, Mgr Jean-Louis Balsa, partage son émotion après l'attentat à Nice (photo d'illustration).
L'évêque de Viviers, Mgr Jean-Louis Balsa, partage son émotion après l'attentat à Nice (photo d'illustration). © Maxppp - Stéphane MARC

Par hasard, Mgr Jean-Louis Balsa, l'évêque de Viviers (Ardèche), se trouvait à Nice ce jeudi quand l'attaque au couteau a eu lieu au sein de la basilique Notre-Dame de l'Assomption. Trois personnes sont mortes dont le sacristain que l'évêque de Viviers, Niçois d'origine, connaissait bien. Invité sur France Bleu Drôme-Ardèche, il a partagé son émotion et appelle au dialogue entre les religions.

"Pour moi, c'est vraiment un gros traumatisme" - Mgr Jean-Louis Balsa, évêque de Viviers

Avant d'être évêque de l'Ardèche, Jean-Louis Balsa a été prêtre à Nice. Il a bien connu le sacristain, un père de famille de 55 ans, qui fait partie des trois victimes : "C'était un homme calme, dévoué au service de tous. Et voilà qu'il a été pris par cette folie meurtrière au nom d'une idéologie qui n'a pas de rapport avec Dieu". Le prélat, baptisé dans la basilique Notre-Dame de l'Assomption, parle d'un traumatisme. 

Ce jeudi, Mgr Balsa a pu rencontrer le curé et des paroissiens : "On s'attaque à des innocents de manière gratuite. La première chose à faire, c'est de pleurer ensemble parce qu'il n'y a pas de mots pour décrire la situation. Il ne faut pas faire d'amalgame avec tous les musulmans". Son homologue dans la Drôme, Mgr Michel, avait déjà eu des mots similaires la semaine dernière lors d'une intervention à la mosquée de Valence suite à l'assassinat du professeur Samuel Paty

Appel au dialogue entre les religions

"Les gens qui font ça, le font en criant 'Allah Akbar' et donc ils entraînent avec eux tous ceux qui disent ça. Or, la masse des musulmans croyants sont des gens normaux et qui d'aucune manière son des assassins", explique l'évêque de l'Ardèche. Alors que le plan vigipirate est relevé à son stade maximum, Mgr Jean-Louis Balsa ne se dit pas "plus inquiet que d'habitude" pour les chrétiens. 

Il appelle au dialogue avec les musulmans : "Ici en Ardèche, on a la chance d'avoir un vrai dialogue. Je n'ai pas eu de contacts directs avec la communauté musulmane car j'étais à Nice mais je pense en avoir ce week-end. D'autant plus, que certains ont annulé leurs fêtes et fermer des mosquées en signe de solidarité". Jean-Louis Balsa dit porter avec eux cette tragédie

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess