Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"
Dossier : Attentat au couteau à Nice

Attentat au couteau à Nice : de nombreux pays expriment leur solidarité avec la France

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Ce jeudi matin, l'attentat au couteau à la basilique Notre-Dame de Nice a fait trois morts. Il a aussi suscité réprobation et indignation dans le monde, de nombreux pays exprimant leur solidarité avec la France.

Les forces de l'ordre devant la basilique Notre-Dame de l'Assomption à Nice.
Les forces de l'ordre devant la basilique Notre-Dame de l'Assomption à Nice. © AFP - ERIC GAILLARD / POOL

Dans le monde entier, des réactions de solidarité avec la France s'expriment après l'attentat au couteau dans la basilique Notre-Dame de Nice qui a fait trois morts ce jeudi, deux femmes et un homme. Grièvement blessé, l'assaillant a été interpellé et le parquet national antiterroriste a été saisi. Emmanuel Macron s'est rendu sur place en début d'après-midi.

Royaume-Uni

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est dit "sous le choc" après cette "attaque barbare", dans un tweet en français. "Le Royaume-Uni est aux côtés de la France pour lutter contre la terreur et l'intolérance".

Le Vatican

Le Vatican a affirmé que "le terrorisme et la violence ne peuvent jamais être acceptés". "C'est un moment de douleur dans une période de confusion", a indiqué le porte-parole du Vatican, Matteo Bruni, précisant que le pape François "prie pour les victimes et leurs proches".

ONU

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres "condamne fermement (cette) attaque odieuse", a déclaré à New York son porte-parole, Stéphane Dujarric. "Il réaffirme la solidarité des Nations unies avec la population et le gouvernement de la France" dans cette épreuve, a-t-il ajouté.

Allemagne

La chancelière allemande Angela Merkel a exprimé la "solidarité" de l'Allemagne avec la France, se disant "profondément bouleversée par les meurtres cruels dans une église à Nice".

L'Union Européenne

L'Union européenne a affiché sa "solidarité" avec la France et appelé à l'union contre "ceux qui répandent la haine". "Toute ma solidarité avec la France (..). Toute l'Europe est avec vous", a twitté le président du Conseil européen, Charles Michel.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a affirmé pour sa part que "l'Europe toute entière est solidaire avec la France". "Nous restons unis et déterminés face à la barbarie et au fanatisme", a-t-elle ajouté sur Twitter.

Le président du Parlement européen, David Sassoli, a appelé les Européens à s'"unir contre la violence et ceux qui cherchent à inciter et à répandre la haine".

Espagne

"Nous continuerons à défendre la liberté, nos valeurs démocratiques, la paix et la sécurité de nos concitoyens. Unis face à la terreur et à la haine", a affirmé le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez.

Italie

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a dénoncé "une vile attaque", qui cependant "n'ébranle pas le front commun en défense des valeurs de liberté et de paix. Nos certitudes sont plus fortes que le fanatisme, la haine et la terreur", a-t-il écrit sur Twitter.

Turquie

La Turquie a "fermement" condamné l'attaque "sauvage" de Nice, mettant de côté les vives tensions entre Ankara et Paris pour exprimer sa "solidarité".

Norvège

La Première ministre norvégienne Erna Solberg, "horrifiée", a appelé "les dirigeants politiques et religieux du monde musulman à rejeter l'extrémisme et à protéger la liberté d'expression".

Liban

Le Premier ministre libanais désigné Saad Hariri a exprimé sa "condamnation et (sa) désapprobation les plus vives de l'odieuse attaque criminelle". "Tous les musulmans sont appelés à rejeter cet acte criminel qui n'a rien à voir avec l'islam ou le prophète", a-t-il écrit sur Twitter.

Égypte

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a affirmé que l'Egypte "se tient aux côtés de la France dans la lutte" contre ce type de crime "de haine". Le grand mufti d'al-Azhar Ahmed al-Tayeb a dénoncé un "acte de haine et de terrorisme" qui est "contraire aux enseignements de l'Islam".

Arabie saoudite

"Nous condamnons avec force et dénonçons l'attaque terroriste qui a fait des morts et des blessés (...) à Nice, en France", a indiqué le ministère saoudien des Affaires étrangères sur Twitter.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess