Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat au couteau à Nice

VIDÉOS - Attentat au couteau à Nice : "Nous ne cèderons rien sur les valeurs françaises", Emmanuel Macron

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Après l'attentat à la basilique Notre-Dame de Nice où trois personnes ont été tuées à coups de couteau ce jeudi, Emmanuel Macron s'est rendu sur place en début d'après-midi.

Emmanuel Macron a rencontré les forces de sécurité et de secours mobilisées à la basilique Notre-Dame de Nice.
Emmanuel Macron a rencontré les forces de sécurité et de secours mobilisées à la basilique Notre-Dame de Nice. © AFP - ERIC GAILLARD / POOL

Ce jeudi matin, un attentat au couteau dans la basilique Notre-Dame de Nice a fait trois morts, deux femmes et un homme. L'auteur des faits, grièvement blessé, a été interpellé et le parquet national antiterroriste a été saisi. Emmanuel Macron s'est rendu sur place en début d'après-midi.

Le président a rencontré les forces de sécurité et de secours mobilisées

Le président de la République était accompagné du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, du ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, du procureur national antiterroriste Jean-François Ricard, ainsi que du président de la Conférence des évêques de France Monseigneur de Moulin Beaufort.

Après avoir échangé avec le maire de Nice Christian Estrosi et le député Éric Ciotti, le président de la République a rencontré les policiers municipaux qui ont maîtrisé l'auteur de l'attaque. Il s'est également entretenu avec les forces de sécurité et de secours mobilisées sur place.

Emmanuel Macron dénonce "une attaque terroriste islamiste"

"Une fois encore notre pays a été frappé par une attaque terrorisme islamiste. Trois de nos compatriotes sont tombés à Nice. C'est la France qui est attaquée." Le président de la République qui a précisé, "Je veux ici dire, d'abord et avant tout, le soutien de la nation tout entière aux catholiques de France et d'ailleurs".

"Après l'assassinat du père Hamel à l'été 2016, c'est une nouvelle fois les catholiques qui sont attaqués dans notre pays, menacés", a ajouté Emmanuel Macron, en affirmant que "la nation tout entière se tient à leurs côtés et se tiendra pour que la religion puisse continuer de s'exercer librement dans notre pays".

Dans un second temps, il a voulu s'adresser plus particulièrement aux Niçoises et Niçois. "C'est la troisième fois que le terrorisme frappe la ville et les habitants. J'appelle à l'unité de tous et à ne rien céder à l'esprit de division."

"Si nous sommes attaqués, c'est pour les valeurs qui sont les nôtres. Nous ne céderons rien". Emmanuel Macron a aussi annoncé le passage, "dans les prochaines heures" de la "mobilisation dans le cadre de l'opération Sentinelle de 3.000 à 7.000 militaires sur notre sol". Le chef de l'État a voulu délivrer "un message de fermeté absolue".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess