Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat au couteau à Nice

Attentat au couteau à Nice : qu'est-ce que le niveau "urgence attentat" ?

-
Par , France Bleu
France

Après l'attaque au couteau qui a fait trois morts ce jeudi matin à la basilique Notre-Dame de Nice, Jean Castex a annoncé devant l'Assemblée nationale que le plan vigipirate passait au niveau "urgence attentat", soit son plus haut niveau. Qu'est-ce-que cela signifie ? Explications.

Jean Castex a annoncé devant l'Assemblée nationale que le plan vigipirate passait au niveau "urgence attentat".
Jean Castex a annoncé devant l'Assemblée nationale que le plan vigipirate passait au niveau "urgence attentat". © AFP - ERIC GAILLARD

La surveillance est portée à son niveau maximum partout en France face au risque d'attentat après l'attaque au couteau qui a fait trois morts dans une basilique en plein coeur de Nice, quatre ans après l'attaque sur la promenade des Anglais. Le plan vigipirate est en effet porté au niveau "urgence attentat" sur l'ensemble du territoire à partir de ce jeudi. Le Premier ministre Jean Castex l'a annoncé en fin de matinée devant l'l'Assemblée nationale. Un conseil de défense doit avoir lieu ce vendredi matin. Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour "assassinat et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle", précise l'AFP.

Pour rappel, le plan vigipirate est l'un des outils de lutte contre le terrorisme mis en place en France. Il associe tous les acteurs nationaux (Etat, collectivités territoriales, entreprises et citoyens) "à une démarche de vigilance, de prévention et de protection", explique le gouvernement. Pourquoi placer le plan vigipirate au niveau "urgence attentat" ? Éléments de réponse

Le niveau le plus élevé du plan vigipirate

Après l'attaque contre le professeur Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine,  Gérald Darmanin a rappelé que le niveau de menace terroriste restait "élevé" et que la question n'était pas de savoir "si" une attaque devait avoir lieu en France mais "quand". À ce moment-là, la France n'était qu'au niveau 2 du plan vigipirate. Cette dernière attaque à Nice est venue le relever à son plus haut niveau : "urgence attentat". 

Ce troisième niveau du plan vigipirate est récent. La mesure a été mise en place après les attaques terroristes de 2015 et 2016 pour adapter le plan à une menace terroriste particulièrement élevée, comme c'est le cas ce jeudi en France. Il existe donc désormais trois niveaux dans le plan vigipirate, explique sur son site le gouvernement

  • Le niveau de vigilance : c'est la posture permanente de sécurité dans le pays avec la mise en œuvre de 100 mesures toujours actives.

  • Le niveau sécurité renforcée – risque d’attentat : il adapte la réponse de l’Etat à une menace terroriste élevée, voire très élevée. Plusieurs mesures particulières additionnelles peuvent alors être activées en complément des mesures permanentes de sécurité et selon les domaines concernés par la menace. Par exemple, une vigilance renforcée au niveau aéroports, des gares, des lieux de cultes. Ce niveau de sécurité renforcée peut s’appliquer à l’ensemble du territoire national. 

  • Le niveau urgence attentat : comme c'est le cas après l'attaque à Nice ce jeudi, le niveau "urgence attentat" peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.

Le niveau d'alerte du plan Vigipirate passe au niveau 3 : «Urgence attentat»
Le niveau d'alerte du plan Vigipirate passe au niveau 3 : «Urgence attentat» © Visactu -

Quelles mesures ? 

Les mesures du plan vigipirate reposent en partie sur celles qui correspondent à la posture permanente de sécurité en France. Le gouvernement explique que la partie visible de ce dispositif consiste à mettre en œuvre notamment : 

  • Des dispositifs statiques de surveillance (agents de sécurité, video-surveillance)
  • Des patrouilles de surveillance de l'espace public par des patrouilles (de police ou de gendarmerie, de militaires)
  • Une adaptation du mobilier urbain pour limiter les vulnérabilités (poubelles, consignes)
  • Des aménagements d’espace en intégrant une approche de sureté

Au total, le plan vigipirate comprend près de 300 mesures qui sont appliqués dans plusieurs domaines d'activité comme les transports. Mais des mesures complémentaires sont activées en fonction de la menace terroriste. Une partie d'entre-elles sont classifiées.

Le nombre de militaires mobilisés dans le cadre de l'opération  Sentinelle va doubler

Après cette dernière attaque à Nice, de nouvelles mesures ont donc été mises en place, le nombre de militaires déployés sur tout le territoire dans le cadre de l'opération Sentinelle va doubler : il passera de 3.000 à 7.000 militaires. Emmanuel Macron l'a annoncé ce jeudi lors de son déplacement sur les lieux de l'attentat. 

L'objectif : protéger au maximum les lieux de culte à trois jours de la Toussaint mais aussi les écoles alors que la rentrée doit avoir lieu lundi 2 novembre. À Nice, toutes les églises ont également été fermées "jusqu'à nouvel ordre".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess