Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat au couteau à Nice

Attentat au couteau à Nice : "émotion", "compassion" et "indignation" lors de l'hommage aux trois victimes

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu, France Bleu Azur

Un hommage national a été rendu au trois victimes de l'attaque mortelle au couteau de Nice ce samedi. Le Premier ministre Jean Castex a exprimé son "émotion", sa "compassion" et son "indignation".

"Je suis venu dire aux Niçois, mon émotion, ma compassion et mon indignation" a affirmé Jean Castex.
"Je suis venu dire aux Niçois, mon émotion, ma compassion et mon indignation" a affirmé Jean Castex. © AFP - Valery Hache

Un hommage national a été rendu ce samedi à Nice aux trois victimes de l'attaque terroriste de la basilique Notre-Dame-de-l'Assomption. En présence du Premier ministre Jean Castex, la cérémonie se tenait au sommet de la Colline du Château. "Je suis venu dire aux Niçois, mon émotion, ma compassion et mon indignation. Ces sentiments, toute la Nation les partage" a affirmé Jean Castex. 

La France que nous aimons et que nous ne laisserons pas défigurer.

"C'est la France qui à chaque fois est visée et est la cible du terrorisme mais Nice aura payé un lourd tribut", a lancé le Premier ministre, évoquant l'attentat du 29 octobre dernier et celui qui avait fait 86 morts sur la Promenade des Anglais le 14 juillet 2016. Jean Castex qui a aussi évoqué, à travers l'histoire de l'écrivain Romain Gary venu trouver refuge à Nice pendant la Seconde Guerre mondiale, "cette France ouverte, diverse et accueillante que l’islamisme radical cherche à abattre. La France que nous aimons et que nous ne laisserons pas défigurer".

Après ce discours, le Premier ministre aura "un temps d'échange avec les familles des victimes". Cent-dix proches des victimes et 90 invités étaient annoncés. Jean Castex doit également remettre des décorations aux policiers municipaux de Nice. Le Premier ministre est accompagné d'Eric Dupond-Moretti, le ministre de la Justice, de Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur et de Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté. 

Nicolas Sarkozy était présent lors de cet hommage, a indiqué Matignon précisant que "tous les anciens présidents de la République ont été invités, comme c'est l'usage pour ce type de cérémonies".

Suivez en direct la cérémonie sur France Bleu Azur :

Les portraits des trois victimes de l'attentat au couteau à Nice.
Les portraits des trois victimes de l'attentat au couteau à Nice. © AFP - Valery Hache

Les trois victimes qui ont été honorées sont Nadine Devillers, 60 ans, Simone Barreto Silva, mère de famille âgée de 44 ans et Vincent Loquès, 55 ans, le sacristain de Notre-Dame.

Le 29 octobre, l'auteur de cette attaque, un Tunisien de 21 ans, avait été stoppé par les forces de l'ordre qui lui avaient tiré dessus à plusieurs reprises. Jeudi, son pronostic vital était toujours engagé, il est également positif au coronavirus.

Dessin de Kristian.
Dessin de Kristian. © Radio France - Kristian

Au total, onze personnes ont été placées en garde à vue puis relâchées depuis le début de l'enquête, ouverte par le parquet antiterroriste notamment pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et coordonnée par la Sous-direction antiterroriste (Sdat).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess