Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Attentat à Charlie Hebdo - La presse française et internationale dénonce un "massacre"

-
Par , France Bleu

Ce jeudi matin, la presse a unanimement dénoncé l'attentat des locaux de Charlie Hebdo qui porte gravement atteinte à la liberté d'expression. Sur les unes, les termes "assassinés", "liberté" et un hommage envers les douze morts sous les balles des terroristes.

La presse française et internationale en deuil
La presse française et internationale en deuil

La France s'est réveillée endeuillée ce jeudi, une journée après l'attentat contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. Dans la presse, en France comme à l'étranger, des "Je suis Charlie" en hommage aux douze personnes tuées dans la fusillade, mais aussi la colère. Sur les unes des journaux figurent les termes "barbarie", "assassin" et la défense de la liberté.

Le logo "Je suis Charlie" - Radio France
Le logo "Je suis Charlie" © Radio France

Retrouvez notre dossier spécial sur l'attentat à Charlie Hebdo

En France, des unes noires

"Nous ne sommes pas des soldats" martèle ce matin Libération. Comme la plupart des quotidiens nationaux ou régionaux, Libération arbore une une intégralement noire ornée d'un simple "Nous sommes tous Charlie". Comme Laurent Joffrin, les éditorialistes français s'émeuvent ce jeudi de la "tranquille sauvagerie" qui, pour Alexis Bézet du Figaro, "glace le sang". La Croix dénonce une terrible atteinte à la liberté d'expression qu'elle voit comme "le refus d'une société de débat, d'insolence et de pluralisme" et, surtout, une attaque "aux fondements de la démocratie" .

Une attaque contre laquelle il faut "résister et faire front contre ces lâches et ses barbares" , affirme le quotidien L'Humanité Mais, conclut Laurent Joffrin : "maintenant nous savons pourquoi nous faisons ce métier" .

La presse mondiale unanimement solidaire ---------------------------------------- Ce matin, Charlie Hebdo figure également en une de nombreux journaux internationaux. Et pour cause : au-delà de nos frontières, les soutiens des dirigeants politiques ont été nombreux et vivement affectés par l'attentat. Pourtant, si les médias étrangers n'hésitent parfois pas à publier en une la photo, non floutée, d'un policier à terre quelques instants avant sa mort, les principaux médias américains se sont refusés à publier les caricatures controversées, principalement pour ne pas prendre le risque de susciter la colère des musulmans, pour qui toute représentation du prophète est blasphématoire.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu