Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attentat contre Charlie Hebdo : trois personnes arrêtées en Champagne-Ardenne

mardi 21 novembre 2017 à 15:32 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Paris, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Deux hommes et une femme ont été placés en garde à vue dans l'enquête sur les attentats contre Charlie Hebdo et un supermarché casher à Paris en janvier 2015. L'un des hommes a été arrêté à Reims et l'autre dans les Ardennes. Les enquêteurs veulent savoir s'ils ont pu fournir des armes aux tueurs.

Onze personnes avaient été tuées dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015
Onze personnes avaient été tuées dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 © Maxppp - Maxppp

Près de trois ans après les attentats contre Charlie Hebdo et un supermarché casher de l'Est parisien, trois personnes ont été placées en garde à vue ce mardi 21 novembre. Il s'agit de deux hommes et d'une femme. L'un, a été arrêté ce midi à Reims. L'autre, âgé de 46 ans, a été interpellé dans les Ardennes. Quant à la jeune femme de 28 ans, elle se trouvait en Haute-Marne lors de son arrestation. Les enquêteurs cherchent à savoir s'ils ont pu jouer un rôle d'intermédiaire pour fournir des armes aux tueurs.

Vers une connexion ardennaise des frères Kouachi

Le 7 janvier 2015, deux hommes tuent un policier à Paris, avant de s'introduire dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo et d'y assassiner onze personnes, dont le dessinateur chalonnais Cabu. Ces deux hommes, ce sont Cherif et Saïd Kouachi. Deux frères dont l'aîné vivait à Reims dans le quartier Croix-Rouge.

Peu de temps après leur fin de cavale (le 9 janvier à Dammartin-en-Goële), un beau-frère de Cherif Kouachi est placé en garde à vue. Mourad Hamyd est alors lycéen à Charleville-Mézières, dans le quartier de la Ronde Couture. Il sera relâché, mais finalement mis en examen en 2016, soupçonné d'avoir tenté de rejoindre la Syrie. Cet été, c'est au tour d'un habitant de Revin d'être mis en examen. Ce garagiste de 35 ans, fiché S depuis plusieurs années, est soupçonné d'avoir fourni une ou plusieurs voitures aux frères Kouachi.

L'affaire Coulibaly

Au lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo, le 8 janvier, Amédy Coulibaly tue une policière municipale à Montrouge (Hauts-de-Seine). Le 9, il abat quatre hommes dans le supermarché Hyper Casher. Dans cette affaire, treize hommes sont à ce jour poursuivis, soupçonnés d'avoir, à des degrés divers, apporté une aide logistique à Amédy Coulibaly. Tous nient avoir eu connaissance du projet terroriste.