Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentat contre un professeur : plus de 150 personnes rassemblées à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

Près de 200 personnes se sont réunies place Gambetta à Amiens en soutien aux proches de l'enseignant assassiné ce vendredi soir dans les Yvelines.

Beaucoup de participants étaient encore sous le choc de l'attentat
Beaucoup de participants étaient encore sous le choc de l'attentat © Radio France - Caroline Félix

Environ 150 personnes se sont réunies place Gambetta à Amiens ce samedi après-midi. Ils ont apporté leur soutien à l'entourage Samuel Paty. L'enseignant a été assassiné ce vendredi à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) quelques jours après avoir montré des caricatures de Mahomet à sa classe de 4e. Les participants ont observé une minute de silence. Certains portaient des pancartes "Enseigner tue", ou "Je suis professeur". 

"Faire corps autour de principes de la République"

Parmi eux, Stéphane, enseignant documentaliste, qui se dit "très inquiet de la dégradation des rapports sociaux dont ce genre d'événements est vraiment un témoignage exacerbé". "Je pense que ce qui nous a tous amenés ici aujourd'hui, quelque soient nos disciplines, c'est de faire corps autour de principes qui sont ceux de la République", poursuit-il.

Certains participants portaient une pancarte "Enseigner tue" ou "Je suis profeseur"
Certains participants portaient une pancarte "Enseigner tue" ou "Je suis profeseur" © Radio France - Caroline Félix

Des personnes comme Elise, qui ne fait pas partie du corps enseignant, ont aussi fait le déplacement :  "La liberté d'expression c'est valable pour tout le monde, pas seulement pour les enseignants. J'ai des enfants qui sont aussi à l'école, je pense que tous les sujets doivent être abordés".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess