Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attentat dans un lycée de Tarnos : un exercice visiblement utile pour la coordination des services

samedi 18 novembre 2017 à 0:59 Par Thibault Vincent, France Bleu Gascogne, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Une attaque terroriste a été simulée ce vendredi 17 novembre au lycée professionnel Ambroise Croizat de Tarnos. Au-delà de l'exercice de confinement en cas d'attaque rendu obligatoire dans tous les établissements scolaires, il s'agissait de tester la coordination des services d'intervention.

Les secours positionnés à la limite du périmètre de sécurité pendant l'exercice d'attaque terroriste au lycée professionnel de Tarnos
Les secours positionnés à la limite du périmètre de sécurité pendant l'exercice d'attaque terroriste au lycée professionnel de Tarnos © Radio France - Thibault Vincent

Tarnos, France

Il est 14h ce vendredi 17 novembre quand les services de secours reçoivent un appel de détresse. Des coups de feu ont été entendus au lycée professionnel Ambroise Croizat, au sud de Tarnos. Très vite les informations font état de victimes. Les services de gendarmerie les plus proches se déploient, les pompiers des Pyrénées-Atlantiques sont les premiers sur les lieux. Et les secours se mettent rapidement en branle. Voilà pour le scénario. A partir de là se jouent plusieurs exercices en un seul.

Les premiers pompiers sur les lieux s'équipent pour pouvoir intervenir auprès des victimes dans le périmètre sensible, encadrés par les gendarmes - Radio France
Les premiers pompiers sur les lieux s'équipent pour pouvoir intervenir auprès des victimes dans le périmètre sensible, encadrés par les gendarmes © Radio France - Thibault Vincent

Pour le lycée et les services de l'Education Nationale, il s'agit d'abord de répéter les mesures de confinement des élèves en cas d'attaque terroriste. Un exercice rendu obligatoire dans tous les établissements scolaires depuis 2016, suite aux attentats à Paris, notamment au Bataclan, le 13 novembre 2015. Quant aux élèves de la section métiers de la sécurité du lycée tarnosien, ils ont eu droit à un beau travail pratique in situ puisqu'ils ont joué les victimes face à de faux terroristes.

Grimés, couverts de sang, les élèves de la section métiers de la sécurité du lycée Croizat à Tarnos ont joué des victimes très réalistes - Radio France
Grimés, couverts de sang, les élèves de la section métiers de la sécurité du lycée Croizat à Tarnos ont joué des victimes très réalistes © Radio France - Thibault Vincent

Un autre scénario s'est en effet "joué" dans et autour du lycée Croizat. Un exercice d'intervention et de coordination des services sur une tuerie suivie d'une prise d'otage. Les premiers secours se déploient, tandis que les renforts se mettent en branle, notamment la chaine de commandement de la gendarmerie et des pompiers en provenance de Mont-de-Marsan. Les pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (Psig) des Landes sont les premiers à pénétrer dans le lycée pour sécuriser les bâtiments et évacuer les premières victimes, avec l'aide des pompiers.

Les services de gendarmerie des Landes et les négociateurs prêts à intervenir sur l'exercice d'attaque terroriste à Tarnos - Radio France
Les services de gendarmerie des Landes et les négociateurs prêts à intervenir sur l'exercice d'attaque terroriste à Tarnos © Radio France - Thibault Vincent
Des hommes du RAID de Bordeaux, le service spécialisé d'intervention de la police nationale, sont venus prêter main forte lors de l'exercice à Tarnos - Radio France
Des hommes du RAID de Bordeaux, le service spécialisé d'intervention de la police nationale, sont venus prêter main forte lors de l'exercice à Tarnos © Radio France - Thibault Vincent
Le GIGN en provenance de Toulouse se prépare à intervenir au lycée professionnel de Tarnos dans le cadre de l'exercice d'attaque terroriste - Radio France
Le GIGN en provenance de Toulouse se prépare à intervenir au lycée professionnel de Tarnos dans le cadre de l'exercice d'attaque terroriste © Radio France - Thibault Vincent

La chaine de commandement elle s'organise. Le plus difficile : coordonner les différents services d'intervention, de secours et administratifs. Gendarmes, GIGN (groupement d'intervention de la gendarmerie nationale), RAID (groupe d'intervention de la police), Samu, Pompiers, ils sont pas moins de 160 engagés sur l'exercice, sans compter les policiers municipaux, les services de la municipalité, de l'éducation nationale et bien sûr de la préfecture des Landes qui a la responsabilité de l'opération.

Le préfet (en rouge) des Landes et le commandant du groupement de gendarmerie des Landes mettent en place la coordination de l'opération d'intervention sur l'exercice de Tarnos au sein du PCO  - Radio France
Le préfet (en rouge) des Landes et le commandant du groupement de gendarmerie des Landes mettent en place la coordination de l'opération d'intervention sur l'exercice de Tarnos au sein du PCO © Radio France - Thibault Vincent
Les sapeurs-pompiers déploient leur PC mobile pour coordonner la prise en charge des victimes lors de l'exercice d'attaque terroriste à Tarnos - Radio France
Les sapeurs-pompiers déploient leur PC mobile pour coordonner la prise en charge des victimes lors de l'exercice d'attaque terroriste à Tarnos © Radio France - Thibault Vincent

Et visiblement l'exercice est utile puisque quelques couacs sont apparus et que l'opération a parfois donné la sensation de flottements, notamment dans la coordination et la transmission de l'information. Quant à la communication, elle aussi a besoin d'être travaillée et améliorée. Difficile d'avoir des informations pendant l'exercice, quant au bilan des "victimes simulées" et des personnes évacuées lors de l'exercice, on l'attend toujours.

La scène se joue au fond, au lycée professionnel, dans un périmètre bouclé que des lycéens qui viennent de terminer les cours quittent comme si de rien était - Radio France
La scène se joue au fond, au lycée professionnel, dans un périmètre bouclé que des lycéens qui viennent de terminer les cours quittent comme si de rien était © Radio France - Thibault Vincent
Une équipe de démineurs du pays basque se tient prête à intervenir au lycée de Tarnos, théâtre d'une simulation d'attaque terroriste - Radio France
Une équipe de démineurs du pays basque se tient prête à intervenir au lycée de Tarnos, théâtre d'une simulation d'attaque terroriste © Radio France - Thibault Vincent
Impressionnant déploiement des forces de gendarmerie lors de l'exercice de sécurité à Tarnoq - Radio France
Impressionnant déploiement des forces de gendarmerie lors de l'exercice de sécurité à Tarnoq © Radio France - Thibault Vincent