Faits divers – Justice

Attentat de Berlin : des contrôles systématiques au Pont de l'Europe à Strasbourg

Par Céline Rousseau et Olivier Vogel, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mercredi 21 décembre 2016 à 15:46 Mis à jour le mercredi 21 décembre 2016 à 18:26

Contrôle à la frontière allemande sur le Pont de l'Europe à Strasbourg
Contrôle à la frontière allemande sur le Pont de l'Europe à Strasbourg © Radio France - Olivier Vogel

Les contrôles aux frontières entre la France et l'Allemagne ont été renforcés après l'attentat à Berlin. A Strasbourg notamment sur le symbolique pont de l'Europe, des policiers et des militaires contrôlent les véhicules qui rejoignent la France.

Après l'attentat au camion-bélier lundi soir dans un marché de Noël de Berlin, qui a été revendiqué par le groupe groupe djihadiste Etat islamique, le ministre de l'Intérieur a demandé un renforcement du contrôle aux frontières avec la Suisse, le Luxembourg et l'Allemagne.

LIRE AUSSI : Attentat de Berlin : Un nouveau suspect recherché dans toute l'Europe

Les bus de tourisme systématiquement contrôlés

Sur le Pont de l'Europe qui enjambe le Rhin et relie Strasbourg à Kehl, tous les véhicules sont scrutés par des policiers et de militaires dans le sens Allemagne vers la France. Quelques uns sont arrêtés. Tous les bus de tourisme font l'objet d'un contrôle avec un agent qui monte à bord.

200 policiers supplémentaires aux frontières en Alsace

Les effectifs de police aux frontières ont été renforcés. 200 personnes de plus en Alsace, a précisé dans l'après-midi, le préfet du Bas-Rhin, Stéphane Fratacci, qui s'est rendu un peu plus au sud de Strasbourg sur le pont Pflimlin. Dans le détail, ce sont deux sections de militaire du réseau Sentinelle (60 hommes) et deux escadrons de gendarmerie mobile (140 hommes). 70 personnes ont également été envoyés en renfort en Moselle.

Suppression de congés pour les policiers

Ce renfort policier n'est pas sans poser problème, déplore Sébastien Gérardin, secrétaire départemental du syndicat Alliance dans le Bas-Rhin : pour avoir des fonctionnaires de plus, il a fallu "supprimer des congés", on n'a pas fait appel à des policiers d'autres départements.

Les policiers au pont de l'Europe à Strasbourg ce mercredi matin. - Radio France
Les policiers au pont de l'Europe à Strasbourg ce mercredi matin. © Radio France - Olivier Vogel