Faits divers – Justice

Attentats de Bruxelles : des Francs-Comtois témoignent

Par France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu Bourgogne mardi 22 mars 2016 à 14:32

Bruxelles en état de siège
Bruxelles en état de siège © Maxppp - .

Après Paris, le terrorisme a frappé la capitale belge, ce mardi matin. Deux explosions ont retenti à l'aéroport de Bruxelles, la première près des pistes, la deuxième dans le hall d'enregistrement, avant une troisième déflagration, une heure plus tard, dans une station de métro du quartier européen.

"Nous redoutions un attentat et c'est arrivé", a déclaré le Premier ministre belge. Depuis ce mardi matin, la capitale belge est à l'arrêt. Métro, bus, avions, Bruxelles est paralysée après trois attaques terroristes à l'aéroport et dans le métro, en plein cœur de la ville, ce mardi matin.

Eugénie Bardin travaille à Bruxelles, au bureau de la région Franche-Comté, qui se trouve en plein cœur du quartier européen, où une détonation a été entendue au métro Maelbeek. Tout son programme de la journée a été chamboulé. "On avait des conférences de prévue et on reçoit des mails d'annulation car ces conférences devaient se tenir en plein cœur du quartier européen", raconte-t-elle. Ces attentats, elle s'y attendait malheureusement : "il y avait des militaires partout, comme à Paris, et comme dans toutes les capitales on avait ça à l'esprit". Eugénie Bardin qui a envoyé des textos à sa famille et à ses proches pour les rassurer.

Eugénie Bardin, du bureau de la Franche-Comté à Bruxelles

Les attaques de ce mardi matin ont fait plusieurs dizaines de morts. La capitale belge est en alerte maximale. Les mesures de sécurités ont été renforcées.

→ Notre dossier sur "Les attentats de Bruxelles"