Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Attentat de Charlie Hebdo : quatre ans après, Clermont n'a pas oublié Michel Renaud

dimanche 6 janvier 2019 à 12:16 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Le 7 janvier 2015, les frères Kouachi tuaient douze personnes dans les locaux de Charlie Hebdo. Parmi eux, un clermontois, Michel Renaud, fondateur du Rendez-vous du carnet de voyage.

Cabu et Michel Renaud lors des Carnets de Voyage en 2014
Cabu et Michel Renaud lors des Carnets de Voyage en 2014 © Maxppp - Roland Amadon

Clermont-Ferrand, France

C'était il y a quatre ans jour pour jour. En fin de matinée, les frères Kouachi faisaient irruption dans les locaux de Charlie Hebdo, tuant douze personnes. C'est ce jour là que deux des organisateurs du Rendez-vous du carnet de voyage, Michel Renaud et Gérard Gaillard retrouvaient Cabu. Ils avaient sympathisé deux mois plus tôt, lorsque le célèbre dessinateur était venu à Clermont, invité vedette des Carnets. 

Michel Renaud et Gérard Gaillard venaient rendre les dessins prêtés par Cabu, accompagnés par un gros jambon d'Auvergne en cadeau. Ils devaient ensuite déjeuner ensemble, avec la femme de Cabu, cette spécialiste de communication devant les aider à mieux faire connaitre le Rendez-vous clermontois. Avant cela, ils ont été invités à participer à la conférence de rédaction de Charlie Hebdo, qui a lieu tous les mercredi matin.  

L'attentat surviendra après environ une heure de réunion. Deux hommes pénètrent dans les locaux et tirent. Michel Renaud sera tué sur le coup. Gérard Gaillard, lui, aura le temps de se jeter au sol et échappe aux balles. Très choqué, il pourra tout de même répondre aux enquêteurs avant que ses amis des Carnets de voyage ne viennent le chercher à Paris pour le rapatrier à Clermont.

70.000 personnes dans les rues de Clermont

Michel Renaud avait 69 ans. C'était une personnalité clermontoise, il avait été responsable de la communication de la ville de Clermont puis directeur de cabinet du maire Serge Godard, sans oublier bien sur son rôle de président d'Il Faut Aller Voir, l'association qui organise les carnets de voyage. Sa femme Gala, écrira en 2017 un livre  où elle raconte son histoire avec Michel et l'amour qu'il portait aux voyages, aux rencontres et aux personnes. Ils avaient eu une fille, âgée de 10 ans au moment de l'attentat. 

L'émotion engendrée par cet attentat allait être à l'origine de manifestations énormes en hommage aux victimes et contre le terrorisme. A Clermont, 3.000 personnes étaient rassemblés le soir même place de Jaude mais c'est le dimanche suivant, le 11 janvier, que se déroulait la plus grande manifestation jamais connue en Auvergne. La place de Jaude n'était pas assez grande pour contenir tout le monde, point de départ du défilé, une foule estimée à 70.000 personnes

Ce lundi, une cérémonie de commémoration aura lieu à 10 heures au gymnase du Collège-Lycée Blaise-Pascal, avec des lectures de textes par des collégiens clermontois, une minute de silence puis la Marseillaise interprétée par des élèves du collège Baudelaire.