Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

EN IMAGES - Attentat de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray : revivez les temps forts de l'hommage au père Hamel

mercredi 26 juillet 2017 à 6:00 - Mis à jour le mercredi 26 juillet 2017 à 12:00 Par Bénédicte Courret et la rédaction, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

On commémore ce mercredi 26 juillet l'attentat de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray près de Rouen. Emmanuel Macron, l'archevêque de Rouen, les victimes et leurs familles et une foule d'anonymes ont rendu hommage au père Hamel assassiné par deux djihadistes il y a un an.

On commémore ce mercredi 26 juillet l'attentat de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray près de Rouen.
On commémore ce mercredi 26 juillet l'attentat de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray près de Rouen. © Radio France - Antoine Quevilly

Saint-Étienne-du-Rouvray, France

"Dans cette église, le père Hamel parlait de l'amour. Dans cette église, le père Hamel a été réduit au silence" : c'est par ces mots que Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, a accueilli les fidèles venus assister à la messe d'hommage au prêtre assassiné dans l'église Saint-Étienne de Saint-Étienne-du-Rouvray il y a un an jour pour jour. Le 26 juillet 2016, le père Jacques Hamel était égorgé par deux jeunes djihadistes dans l'église où il célébrait la messe devant une poignée de fidèles. À Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen, on rend hommage aux victimes de cet attentat ce mercredi 26 juillet 2017.

Pardon et paix"

Le chef de l'État Emmanuel Macron ainsi que le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et les familles et victimes de l'attentat assistaient à la messe célébrée ce mercredi matin.

Le chef de l'État et le Premier ministre ont assisté à la messe célébrée dans l'église Saint-Étienne, un an jour pour jour après la mort du père Hamel. - AFP
Le chef de l'État et le Premier ministre ont assisté à la messe célébrée dans l'église Saint-Étienne, un an jour pour jour après la mort du père Hamel. © AFP - Charly Triballeau

Cérémonie conclue par l'évêque sur un appel aux fidèles à "des pensées et des actes de pardon et de paix". "La haine n'a pas triomphé et ne triomphera pas" a-t-il répété. Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées à l'extérieur de l'église pour participer à l'hommage.

Les assassins ont échoué"

Après la messe, une stèle républicaine dressée aux côtés de l'église a été inaugurée. Et le message du maire Joachim Moyse fait écho à celui de Monseigneur Lebrun. Il souligne "un vivre ensemble renforcé" dans la ville. Idem pour l'ancien maire devenu député Hubert Wulfranc, il évoque le lien social "tissé encore plus profondément". Pour le chef de l'État Emmanuel Macron, "Les assassins ont échoué à exacerber la peur des Français".

Une commémoration pour poursuivre la cicatrisation"

Dans cette ville de tradition ouvrière de la rive gauche de l'agglomération de Rouen, l'attentat a profondément choqué les habitants. Surtout lorsqu'ils ont découvert que l'un des deux jeunes djihadistes était originaire de la ville. Pour l'ancien maire devenu député, Hubert Wulfranc, la commémoration de l'attentat fait partie de ce qu'il appelle la "cicatrisation" de Saint-Étienne-du-Rouvray.

Nous nous comprenons à demi-mot"

Pour Monseigneur Lebrun qui célèbrait la messe ce mercredi, depuis un an, un respect mutuel anime les différentes victimes de l'attentat et l'ensemble des acteurs de Saint-Étienne-du-Rouvray.

Soyons artisans de paix"

La sœur du père Jacques Hamel évoque "la douleur très vive qui nous arrache à l'intérieur" mais elle martèle que "[son] frère disait : 'Soyons artisans de paix et commençons dès maintenant". Un procès en béatification du père Hamel s'est ouvert il y a quelques mois. Après l'attentat, Roselyne avait été reçue par le pape à Rome.

À lire aussi :