Faits divers – Justice

Attentat de Londres : la police britannique annonce douze arrestations

Par Denis Souilla, France Bleu dimanche 4 juin 2017 à 15:19 Mis à jour le dimanche 4 juin 2017 à 17:54

Deux femmes arrêtées dans le quartier résidentiel de Barking, à l'Est de Londres, dimanche matin
Deux femmes arrêtées dans le quartier résidentiel de Barking, à l'Est de Londres, dimanche matin © AFP - Justin Tillis

La police londonienne a interpellés douze personnes dimanche matin dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Londres qui a fait sept morts et 48 blessés dans la nuit de samedi à dimanche. Les autorités précisent que ces arrestations se poursuivent dans l'Est de Londres.

La police britannique a procédé a douze interpellations dimanche matin, quelques heures après la double attaque terroriste qui a touché le cœur de Londres. "Des perquisitions sont en cours dans plusieurs lieux de Barking", a indiqué Scotland Yard dans un communiqué publié dimanche à la mi-journée. Sept personnes ont été tuées, 48 autres ont été blessées dont quatre Français, à Londres samedi soir dans deux attaques "terroristes" selon la police britannique. Trois assaillants dans une camionnette ont foncé dans la foule sur le London Bridge puis ont poignardé des passants au hasard avant d'être abattus.

Des arrestations ciblées dans un quartier de l'Est de Londres

D'après la chaîne de télévision Sky News, des policiers lourdement armés se sont rendus notamment au domicile de l'un des trois suspects abattus lors de l'attentat. Justin Tillis, photographe de l'AFP, a distingué sur place quatre femmes, qui étaient emmenées par la police. Elles se couvraient le visage de leur foulard. (voir photos ci-dessus et ci-dessous)

L'attentat n'a pas été revendiqué

La patronne de la police londonienne, Cressida Dick, a expliqué plus tôt dans la matinée de dimanche que la menace représentée par les trois auteurs de l'attaque avait été "neutralisée". "Il est important qu'avant toute chose il n'y ait plus personne qui représente encore un danger. Nous ne pensons pas qu'il y ait quelqu'un d'autre, mais nous devons en être absolument certains", a-t-elle précisé.

Une femme arrêtée dimanche 4 juin dans le quartier résidentiel de Barking, à l'Est de Londres - AFP
Une femme arrêtée dimanche 4 juin dans le quartier résidentiel de Barking, à l'Est de Londres © AFP - Justin Tillis
  - Visactu
© Visactu
  - Visactu
© Visactu