Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat au couteau à Nice

Attentat au couteau à Nice : l'appel à la fraternité de l’archevêque de Sens-Auxerre

-
Par , , France Bleu Auxerre

Après l'attentat qui a fait trois morts ce jeudi à Nice, l'archevêque de Sens-Auxerre Monseigneur Hervé Giraud réagit.

Monseigneur Hervé Giraud
Monseigneur Hervé Giraud © Maxppp - Photo d'illustration

Le glas a sonné dans toutes les églises de France ce jeudi après-midi.  Un hommage aux trois personnes tuées le matin à Nice dont deux au sein même de la Basilique Notre Dame.  Une attaque au couteau dont l'auteur a été interpellé. Blessé il a été hospitalisé.

La Conférences des évêques de France a qualifié l'attaque d'acte innommable et souhaite que "les chrétiens ne deviennent pas une cible à abattre". L'attentat a été perpétré en partie dans la basilique Notre-Dame de Nice. L'évêque de la ville a appelé à faire prévaloir "l'esprit de pardon" et le dialogue inter religieux.  C'est aussi ce message qui veut porter l'archevêque de Sens et d'Auxerre, Monseigneur Hervé Giraud. 

Donner des signes de dialogue

Aux grands mots, Hervé Giraud préfère les gestes de fraternité : " je me souviens qu'à l'époque de Charlie Hebdo, j'étais à Soissons. On s'était rencontré immédiatement après avec les Imams, les Pasteurs protestants et le Grand Rabbin. Il y a des signes de dialogue à donner, de découverte réciproque, d’enrichissement mutuel. C'est toute une éducation culturelle qu'il nous faudrait faire mais c'est de longue haleine. Je me souviens très bien de l'image qu'avait donné Jean-Paul II en 1986 à Assises. On voyait toutes les religions du monde ensemble qui priaient ensemble pour la paix."

"J'ai envie de faire en sorte que les gens retrouvent des raisons de vivre" - Monseigneur Giraud 

Dans une période très angoissante où se multiplient les risques sanitaires et sécuritaires, Hervé Giraud estime , que les gestes de fraternité peuvent venir en aide à ceux d'entre nous qui perdraient espoir, l'on soit croyant ou pas : " j'ai surtout envie que les gens retrouvent des raisons de vivre. Mais pour trouver ces raisons il faut y aller soi-même et aller vers les autres . On le voit bien quand on fait une visite à des personnes âgées ou des personnes plus pauvres. Je l'ai vu à la société Saint-Vincent de Paul où on distribue des repas. Quand j'en reviens c'est moi même qui en reçoit une force, mes craintes disparaissent. Il faut agir pour la fraternité.

Le président du Conseil français du culte musulman, appelle à annuler toutes les festivités de la fête de Mawlid, la fête de la naissance du prophète de l'islam, qui était prévu ce vendredi, samedi et dimanche", a déclaré sur France Info Mohammed Moussaoui.

Urgence attentat

La surveillance est portée à son niveau maximum partout en France face au risque d'attentat.  Emmanuel Macron qui s'est rendu à Nice  a annoncé que le plan vigipirate était porté au niveau "urgence attentat" sur l'ensemble du territoire. A quelques jours de la Toussaint, les cimetières et lieux de culte vont être particulièrement protégés alors que l'attaque a suscité une vague de condamnations internationales et de messages de solidarité avec la France.

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess