Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Attentat de Nice

VIDÉOS - Attentat de Nice : trois ans après, le point sur les enquêtes en cours

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Le 14 juillet 2016, une foule de touristes et de Niçois s'était réunie sur la promenade des Anglais pour assister au feu d'artifice, lorsque le drame est arrivé. Mohamed Lahoueij-Bouhlel fonce sur les spectateurs, au volant d'un camion de 19 tonnes, faisant 86 morts et 450 blessés.

Trois ans après l'attentat de Nice, les questions sont toujours là.
Trois ans après l'attentat de Nice, les questions sont toujours là. © Maxppp -

Nice, France

Ce 14 juillet marque le troisième anniversaire de l'attentat de Nice. À cette occasion, France Bleu Azur vous propose une émission spéciale avec l'association des victimes, un point sur les deux enquêtes liées à l’attentat, les demandes des familles, un direct depuis la villa Masséna...

Thierry Vimal , président de l'association "Promenade des Anges" invité de France Bleu Azur . Il a perdu sa fille âgée de 12 ans le 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais . 

L'enquête

Des juges d'instruction antiterroristes enquêtent. Ils ont rencontré à plusieurs reprises les parties civiles pour expliquer leurs avancées. Un procès pourrait avoir lieu fin 2020 dans l'ancien palais de Justice de Paris. Huit personnes, dans l'entourage du terroriste, sont mises en examen. Le point sur l’enquête.

Le dispositif de sécurité

Trois ans après l'attentat de Nice, où en est l'enquête sur le dispositif de sécurité mis en place le soir du 14 juillet 2016 ? Ouverte pour mise en danger de la vie d'autrui, d'abord classée sans suite le procureur de la république de Nice. Une plainte avec constitution de partie civile, de la famille du petit Yanis, enfant de 4 ans mort dans l'attentat avait débouché sur l'ouverture d'une information judiciaire. Le point sur le volet sécurité.

Le procès indispensable

Gérard Chemla est l'avocat d'une trentaine de familles de victimes. Il suit à la fois le dossier pénal de l'attentat et le volet sécurité le soir du 14 juillet 2016. Il n'a pas de date pour le procès des complices du terroriste et pour les familles, cette attente est une épreuve supplémentaire.