Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Attentat de Nice

Attentat de Nice : une famille d'Herserange parmi les victimes

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine

Quatre habitants d'Herserange près de Longwy font partie des 84 victimes de l'attaque du 14 juillet à Nice. Une famille connue et appréciée dans la commune du Pays haut.

Des fleurs en hommage aux victimes de l'attaque, sur la promenade des Anglais à Nice
Des fleurs en hommage aux victimes de l'attaque, sur la promenade des Anglais à Nice © Maxppp - IAN LANGSDON

Herserange, France

Les Locatelli habitaient depuis toujours à Herserange, commune de 4.000 habitants près de Longwy en Meurthe-et-Moselle. Le chef de famille, François, 82 ans, son épouse Christiane, 78 ans, leur fille Véronique, 55 ans, récemment expatriée à Carcassonne, et leur petit-fils Michaël, 28 ans, sont décédés ce jeudi 14 juillet dans l'attaque terroriste qui a fait 84 morts à Nice. Ils assistaient au feu d'artifice de la fête nationale, sur la Promenade des Anglais.

"Une famille estimée, connue, impliquée dans la vie associative" selon le maire d'Herserange, Gérard Didelot. François "avait été artisan-chauffagiste toute sa vie, il avait travaillé pour la commune," rappelle l'élu. De son côté, Michaël était enseignant à Longwy. Une famille également très unie :  "les parents habitaient au 2ème étage , la fille au rez-de-chaussée. Ils étaient très proches".

Un hommage leur sera rendu, assure Gérard Didelot qui attend maintenant l'accord des proches pour organiser une cérémonie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu