Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray

Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray : matinée de réunions de crise à l'Élysée

mercredi 27 juillet 2016 à 8:28 - Mis à jour le mercredi 27 juillet 2016 à 10:16 Par Marina Cabiten, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Rencontre avec les représentants des cultes, puis Conseil de défense et de sécurité et Conseil des ministres dédié : au lendemain de l'attentat à Saint-Étienne-du-Rouvray, François Hollande enchaîne les réunions de crise mercredi et a annulé le reste de son agenda.

L’archevêque de Rouen arrive à l'Élysée après l'attentat dans une église
L’archevêque de Rouen arrive à l'Élysée après l'attentat dans une église - MaxPPP

Le président de la Conférence des représentants des cultes a jugé "inconcevable et infaisable" de protéger tous les lieux de culte, après une réunion de la Conférence mercrdi avec François Hollande, le Premier ministre, Manuel Valls et le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, à l'Elysée. Cette rencontre avait été décidée par François Hollande suite au meurtre d'un prêtre égorgé dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime).

"Lorsqu'un prêtre est attaqué, c'est toute la France qui est meurtrie"

Pour protéger ces lieux, François Clavairoly, qui préside également la Fédération protestante de France, a estimé qu'"il s'agit de faire appel à la maîtrise de chacun, aux bonnes pratiques, à la surveillance, à la responsabilité de chacun". Un message relayé par l'archevêque de Paris. "Nous ne pouvons pas nous laisser entraîner dans le jeu politique de Daech qui veut dresser les uns contre les autres les enfants d'une même famille", a dit André Vingt-Trois. Pour les catholiques, "leur croyance au Christ ne fait pas d'eux des combattants, des militants, elle fait d'eux des hommes de paix, de réconciliation et d'amour", a-t-il ajouté. Le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a quant à lui condamné "ce sacrilège blasphématoire, contraire à tout l'enseignement de notre religion" et dit "la sidération" et le rejet de ce crime par tous les musulmans de France. 

"Nous devons être ensemble", a justifié mardi le président de la République. Le chef de l'Etat avait déjà reçu mardi soir l'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun. Il a aussi appelé le pape François pour lui exprimer "le chagrin du peuple français" après cet attentat. "Tout sera fait pour protéger nos églises et nos lieux de culte", a promis le chef de l'Etat au pape, auquel il a exprimé "le chagrin du peuple français après l'odieux assassinat du père Jacques Hamel par deux terroristes dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray", soulignant que "lorsqu'un prêtre est attaqué, c'est toute la France qui est meurtrie".

À LIRE AUSSI -  Saint-Étienne-du-Rouvray : l'un des deux assaillants formellement identifié

Conseil des ministres chamboulé

Un Conseil de défense et de sécurité a commencé mercredi vers 8h45. Etaient présents selon l'Elysée le Premier ministre Manuel Valls, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, le Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, mais aussi les responsables de la police, de la gendarmerie, des services de renseignement et le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers.

François Hollande doit présider dans la foulée un Conseil des ministres largement consacré au drame de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Le déplacement prévu dans l'après-midi à Prague a en revanche été annulé.