Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Attentat mortel à Strasbourg sur le marché de Noël

Attentat de Strasbourg : cinq personnes interpellées en Alsace

mardi 29 janvier 2019 à 8:57 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Cinq personnes, de la même famille, ont été interpellées mardi matin en Alsace en lien avec l'enquête sur l'attentat de Strasbourg. Elles sont soupçonnées d'avoir fourni l'arme à Cherif Chekatt.

L'attentat au marché de Noël de Strasbourg a fait 5 morts.
L'attentat au marché de Noël de Strasbourg a fait 5 morts. © Radio France - Lucile Guillotin

Strasbourg, France

Cinq personnes soupçonnées d'être impliquées dans la fourniture de l'arme utilisée par l'auteur de l'attentat de Strasbourg ont été interpellées mardi matin en Alsace, a-t-on appris de source judiciaire. Elles ont été interpellées à Wintzenheim et Sélestat. 

Les cinq suspects ont été placés en garde à vue. Ils sont soupçonnés  d'avoir participé à la fourniture du pistolet 8 mm à Chérif Chekatt. L'auteur de l'attentat de Strasbourg s'est procuré l'arme à feu quelques jours avant de passer à l'acte. 

Un suspect de 78 ans 

Les gardes à vue doivent permettre d'éclaircir les rôles de chacun des suspects notamment celui du plus âgé, un homme de 78 ans. Les autres personnes interpellées sont des hommes de 65, 34 et 32 ans, ainsi qu'une femme de 57 ans. Les enquêteurs restent "prudents sur le partage des responsabilités", a commenté l'une des sources à l'agence France presse. 

Les policiers ont agi sur commission rogatoire du juge d'instruction dans le cadre de l'information judiciaire ouverte après l'attentat du 11 décembre 2018 en plein marché de Noël de Strasbourg. L'attaque a fait cinq mort et 10 blessés. Après 48 heures de traque, Cherif Chekatt avait été abattu par la police dans le quartier strasbourgeois de Neudorf. L'Etat islamique avait revendiqué l'attaque.