Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat mortel à Strasbourg sur le marché de Noël

Attentat de Strasbourg : un frère de Cherif Chekatt remis en liberté

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu

Aucune charge n'est retenue contre Abdherrahmane Chekatt. Il avait été placé en garde à vue lundi soir à son retour d'Algérie.

La rue du Lazaret à Strasbourg, où a été abattu Cherif Chekatt, le 13 décembre 2018
La rue du Lazaret à Strasbourg, où a été abattu Cherif Chekatt, le 13 décembre 2018 © Maxppp -

Il avait été interpellé lundi soir, à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, alors qu'il revenait d'Algérie. Abdherrahmane Chekatt, le frère de Cherif Chekatt, auteur de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg, a été remis en liberté mercredi 17 avril, après deux jours de garde à vue pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Aucune charge n'est retenue contre lui.

Abdherrahmane Chekatt faisait l'objet d'un mandat de recherche depuis l'attentat du 11 décembre 2018, à Strasbourg. Des médias algériens avaient indiqué qu'il avait déjà été arrêté en Algérie quelques jours après l'attentat.

Dans cette affaire, quatre hommes, soupçonnés d'être liés à la fourniture du revolver du dont s'est servi Cherif Chekatt le soir de l'attaque, ont été mis en examen. Un autre des frères du terroriste, Malek Chekatt, a été condamné début mars à douze mois de prison dont six mois avec sursis. Il avait posté plusieurs messages alarmants sur Facebook, laissant entendre qu'il allait commettre un attentat. Il avait posté des photos d'armes qui se sont révélées factices.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess