Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Attentat mortel à Strasbourg sur le marché de Noël

Attentat de Strasbourg : une sixième personne suspectée d'avoir joué un rôle dans la fourniture d'armes en garde à vue

-
Par , France Bleu, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Après l'interpellation de cinq personnes mardi 14 mai à Strasbourg, une sixième personne a été placée en garde à vue ce mercredi dans l'enquête sur l'attentat du marché de Noël le 11 décembre dernier.

Des hommages avaient été déposés place Kléber à Strasbourg en hommage aux victimes des attentats
Des hommages avaient été déposés place Kléber à Strasbourg en hommage aux victimes des attentats © Radio France - Sophie Cambra

Strasbourg, France

Un homme de 32 ans a été placé en garde à vue ce mercredi dans l'enquête sur l'attentat du marché de Noël de Strasbourg rapporte l'AFP confirmant une information des Dernières Nouvelles d'Alsace. D'après une source judiciaire contactée par l'agence de presse, il a été interpellé en Alsace ce 15 mai. Mardi déjà, cinq suspects -  trois hommes et deux femmes âgés de 23 à 46 ans - ont été arrêtés à Strasbourg mais cet homme n'avait pu être interpellé à son domicile, selon des sources proches du dossier.

Quatre hommes et deux femmes 

Les six gardes à vue se poursuivaient mercredi soir, a précisé la source judiciaire. Les suspects ont été arrêtés "dans le cadre des vérifications liées aux armes détenues par Chérif Chekatt", l'auteur de l'attentat abattu par une patrouille de police après deux jours de traque.

Quatre personnes, soupçonnées d'être liées à la fourniture du revolver du XIXe siècle dont s'est servi Chérif Chekatt au cours de son attaque, ont déjà été mises en examen pour "détention et cession d'arme de catégorie B en réunion et en relation avec une entreprise terroriste", ainsi que pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle" et placées en détention provisoire.

L'attaque terroriste survenue le 11 décembre a fait cinq morts et onze blessés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu