Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Attentat mortel à Strasbourg sur le marché de Noël

Attentat de Strasbourg : une vidéo d'allégeance au groupe EI retrouvée sur une clé USB du tueur

samedi 22 décembre 2018 à 15:14 Par Isabelle Lassalle, France Bleu, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Une vidéo d'allégeance à l'État islamique de Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg qui a fait cinq morts et 11 blessés, a été retrouvée sur une clé USB, selon une source judiciaire.

Bougies, lettres et fleurs en hommage aux victimes du marché de Noël à Strasbourg.
Bougies, lettres et fleurs en hommage aux victimes du marché de Noël à Strasbourg. © Maxppp -

Strasbourg, France

Une vidéo d'allégeance au groupe État islamique (EI) a été retrouvée sur une clé USB qui appartenait à Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat du 11 décembre sur le marché de Noël de Strasbourg, selon une source judiciaire, confirmant une information de l'hebdomadaire Marianne. L'attentat a fait cinq morts et onze blessés. Cherif Chekatt est tombé sous les tirs de riposte de policiers, après deux jours de traque. Ce délinquant multirécidiviste de 29 ans, était fiché S pour sa radicalisation islamiste. Quelques minutes après sa mort, l’attentat avait été revendiqué par l'organe de propagande du groupe jihadiste EI.

Un homme en détention provisoire

En tout, neuf personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de cette enquête, dont les parents et deux frères de Cherif Chekatt. Elles ont toutes été libérées "en l'absence d'éléments incriminants à ce stade", excepté un homme de 37 ans. Ce dernier a été mis en examen lundi pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle" et "acquisition, détention et cession d'armes de catégorie B par au moins deux personnes en relation avec une entreprise terroriste". Il a été placé en détention provisoire. Il reste le seul suspect à avoir été présenté à la justice pour le moment depuis l'attentat du marché de Noël de Strasbourg.